Taux de chlore pour une piscine au sel : guide complet

Taux de chlore pour une piscine au sel : guide complet

Construire ou faire installer une piscine dans votre jardin, c’est améliorer votre bien-être au quotidien. Mais, pour en faire une véritable oasis propice à la relaxation, il est essentiel de désinfecter régulièrement votre eau de baignade. Pour cela, vous avez une foule d’options disponibles. Parmi les solutions les plus prisées par les propriétaires de piscine, on retrouve le traitement au sel.  Si vous avez une piscine au sel, sachez qu’il est nécessaire de vérifier régulièrement son taux de chlore pour profiter d’une eau cristalline et d’une baignade confortable. Le guide. 

Une piscine au sel et au chlore : quelles différences ?

Le chlore et le sel sont deux moyens efficaces pour désinfecter votre eau de baignade.

Le traitement au chlore

Pour ce type de traitement de l’eau, vous devez utiliser du chlore en galets ou liquide acheté en magasin. Vous le déposez dans le skimmer du système de filtration de votre bassin.
Le chlore permet de débarrasser efficacement votre piscine des bactéries, des champignons et des algues. Rien ne lui résiste. Après le traitement, vous avez une eau de baignade incontestablement cristalline.
Toutefois, malgré sa grande efficacité, le chlore est irritant pour la peau et les yeux. Par ailleurs, l’eau d’une piscine chlorée a une odeur désagréable pouvant nuire à votre confort de baignade.  

Une piscine au sel a un certain taux de chlore

En raison des inconvénients du traitement au chlore, beaucoup de propriétaires de piscine s’orientent vers une alternative plus douce et plus écologique : le sel. Il faut, toutefois, comprendre que même pour une piscine au sel, c’est toujours le chlore qui désinfecte l’eau. En effet, le sel utilisé pour le traitement de la piscine est transformé en chlore non stabilisé par électrolyse.
Si vous choisissez de traiter votre eau de piscine avec du sel, vous devez alors équiper votre bassin d’un électrolyseur. Grâce à cet appareil, la production de chlore dans l’eau s’effectue de manière continue. Par conséquent, votre eau de baignade contient moins de chloramines et est plus saine. En effet, ce sont ces composés chimiques qui produisent cette odeur désagréable du chlore dans l’eau. Elles sont également responsables des irritations des yeux, de la gorge, du nez et de la peau.  
Pour maintenir la qualité de l’eau de votre piscine traitée au sel, il est essentiel de vérifier régulièrement son taux de chlore.

Quel est le taux de chlore idéal d’une piscine au sel ?

Afin d’optimiser le fonctionnement du sel et aussi pour assurer votre confort de baignade, il est recommandé de mesurer au moins une fois par semaine le taux de chlore de votre piscine au sel en période de baignade. Cette valeur est exprimée en ppm (partie par million) ou  en milligramme par litre (mg/l).

L’importance de maintenir un taux de chlore stable

Idéalement, il faut maintenir un taux de chlore de 1 à 3 mg/l d’eau dans une piscine au sel. Sachez que si votre eau de baignade contient une quantité de chlore trop faible, elle ne sera pas traitée efficacement. Par conséquent, les champignons et autres micro-organismes vont se proliférer dans votre piscine. Et, votre bassin finira par devenir un vivier à bactéries.
Inversement, si le taux de chlore de votre piscine au sel est trop élevé, dépassant les 5 mg/l, il vous faut absolument le réduire. En effet, trop de chlore rend l’eau du bassin trop irritante. Les baigneurs pourraient alors ressentir des maux de tête. Cela pourrait même engendrer des intoxications au chlore. Ce n’est pas tout, un taux de chlore trop élevé accélère la dégradation des éléments de votre bassin : filtration, tuyauterie, etc.

Calculer la quantité de sel à intégrer au bassin  

Pour parvenir à maintenir un taux de chlore correct dans votre piscine, il est nécessaire de bien doser le sel. Pour cela, vous devez tenir compte du volume de l’eau dans votre bassin. Celui-ci s’obtient en faisant le produit de la longueur, la largeur et la hauteur moyenne du bassin. Si ce dernier est de format ovale, multipliez le résultat par 0,89 et vous obtenez le volume définitif de l’eau de votre piscine. Pour un bassin de format arrondi, appliquez plutôt un coefficient de 0,78.
Ensuite, référez-vous à la recommandation du constructeur de l’électrolyse. Vous verrez dans la notice la quantité de sel à ajouter dans l’eau. En général, cela varie de 3 à 7 g/l de sel. Puis, pour connaître la quantité de sel que vous devez mettre dans l’électrolyseur, il vous suffit de multiplier le dosage recommandé par le constructeur par le volume de l’eau de votre bassin.
Ainsi, pour un bassin de 30 m3 (et donc de 30 l), et un électrolyseur fonctionnant à 4 g/l, il faut intégrer dans le bassin 4 x 30 000 = 120 000 g de sel pour un traitement efficace de l’eau. Si un sac de sel a une capacité de 25 kg, vous avez alors besoin de 5 sacs.

Comment mesurer le taux de chlore dans une piscine au sel ?

Il existe plusieurs solutions pour la mesure du taux de chlore dans votre piscine au sel. La première consiste à utiliser des bandelettes que vous devez juste plonger dans l’eau de votre bassin. Puis, en fonction du taux de chlore de la piscine, elles changent de couleur. Si cette option vous intéresse, vous avez, par exemple, la bouteille de 100 bandelettes EXACT STRIP Poolsan (Réf : 1004).
Vous pouvez également vous servir d’un test colorimétrique pour connaître le taux de chlore dans votre piscine au sel. Pour l’utiliser, vous prélevez une petite quantité d’eau de votre bassin. Puis, vous y versez 4 ou 5 gouttes d’un liquide réactif vous permettant de savoir si votre bassin a un taux de chlore correct.
Enfin, vous avez les testeurs électroniques qui sont très faciles à utiliser. Dans cette catégorie, vous avez, par exemple, le testeur électronique Scuba II chlore et pH (Réf : TIN-470-0068). Vous devez juste l’immerger dans l’eau et lire sur son écran digital les mesures exactes du taux de chlore dans votre bassin, mais également la valeur du pH de l’eau.

Quels sont les autres paramètres à tenir en compte ?

Le taux de chlore dans votre piscine au sel n'est-il pas correct ? Il vous faut dans ce cas l’ajuster. Mais, avant cela, il reste d’autres paramètres à vérifier.

Le taux de pH

Dans une piscine à eau salée, le pH de l’eau influe sur la quantité de chlore actif dans la piscine. Une valeur de pH élevée fait diminuer le taux de chlore de votre piscine au sel. Pour avoir une eau cristalline, il est recommandé de maintenir le pH de votre eau de baignade entre 7,1 et 7,5. 
Si la valeur du pH est trop basse, vous pouvez utiliser du carbonate de sodium ou encore du calcium alcalin pour l’augmenter. Si au contraire, elle est trop élevée, il vous faut utiliser de l’acide muriatique ou encore de l’acide chlorhydrique pour la diminuer.

La température de l’eau

Sachez également que la température de l’eau de votre piscine impacte de manière importante sur l’efficacité du sel et sur la production de chlore par l’électrolyseur. Dans une eau à température inférieure à 15,5 °C, votre piscine au sel ne pourra pas produire de chlore. Une eau trop froide pourrait même endommager les électrodes. Il est donc conseillé de toujours maintenir votre eau de baignade à la bonne température. 

Le taux de stabilisant

Afin de rendre le chlore non stabilisé produit par votre électrolyseur moins sensible aux variations de la valeur du pH dues aux rayons UV, et ainsi  pour maintenir son action désinfectante pendant une période plus longue, il est recommandé d’ajouter dans l’eau un stabilisant. A cet effet, un niveau de stabilisant de 50 ppm est recommandé. Certaines bandelettes de test sont dotées de test de niveau de stabilisant. 
Si votre eau de piscine est trop stabilisée, il faut alors faire baisser le taux de stabilisant en réduisant l’eau du bassin puis en y ajoutant de l’eau fraîche. À l’inverse, si vous avez besoin d’augmenter le niveau de stabilisant de votre piscine, il faut ajouter dans l’eau de l’acide cyanurique.

Taux de chlore trop bas ou trop élevé d’une piscine au sel : que faire ?

Vous avez testé la qualité de votre eau de piscine au sel, et celle-ci contient trop de chlore. Afin de la ramener à un niveau correct, vous devez diminuer le volume de chlore produit par l’électrolyseur. Pour cela, deux possibilités s’offrent à vous : réduire la vitesse de fonctionnement de votre pompe de filtration ou désactiver la filtration pendant un certain temps.
Inversement, pour un taux de chlore bas, vous devez mettre en marche plus longtemps la filtration de la piscine afin de booster la production de chlore. Toutefois, cette opération n’est pas suffisante si votre eau de baignade est devenue trouble ou vire au vert. Dans une telle situation, il vous faut utiliser du chlore choc pour augmenter rapidement le taux de chlore dans votre bassin.
Pour cela, commencez par ajuster le pH de votre piscine puis versez-y directement du chlore choc (chlore en paillettes ou en poudre vendu en ligne ou en magasin).
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide piscine hors-sol

    Chaque année, durant la saison estivale, les propriétaires profitent pleinement de leur piscine. Malheureusement, avec le temps, le liner du bassin peut présenter des fuites. Cela ne signifie pas toutefois que vous devez tout de suite le remplacer. Il est encore envisageable de le réparer, et ce, sans forcément faire appel à un expert. Pour éviter des dommages supplémentaires, réparez rapidement les fuites sous l’eau en vous servant d’un kit de réparation de piscine. Suivez nos conseils pour ce faire.

  • Guide piscine enterrée

    Illuminer une piscine offre de nombreux avantages. Mais comment faire si aucun luminaire n’a été prévu au moment de la construction du bassin ? Heureusement, il est possible d’installer des équipements d’éclairage pour piscine sans qu’il soit nécessaire de procéder à des travaux de perçage. Ces accessoires sont compatibles aussi bien avec les piscines hors-sol que les piscines enterrées.

  • Guide traitement piscine

    L’hiver approche et la saison des baignades prend fin. Toutefois, cela ne signifie pas que vous n’aurez plus à entretenir votre piscine. Bien au contraire, durant la saison hivernale, le bassin a besoin d’être surveillé et entretenu. En effet, l’hiver amène avec lui la neige et le gel. Et il se pourrait que l’eau de la piscine gèle. Il faut toutefois éviter cela pour préserver votre bassin ainsi que tous ses équipements. Mais à quelle température l’eau d’une piscine est gelée ? Et que faut-il faire dans ce cas ?

  • Guide traitement piscine

    Avoir une piscine à domicile présente de nombreux avantages. Vous pouvez profiter à toute heure des plaisirs et des bienfaits de la baignade. Cependant, à la fin de la saison estivale, vous devez déjà vous préparer à l’hiver pour protéger votre piscine. Cela implique diverses opérations d’entretien et de maintenance du bassin, mais aussi des équipements. Généralement à découvert, une piscine mal protégée risque de subir de sérieux dommages et de devenir inutilisable. Comment procéder alors pour bien protéger sa piscine l’hiver ?

  • Guide traitement piscine

    La saison estivale est terminée, les températures commencent à chuter progressivement. C’est certainement dommage de laisser tomber les baignades pendant plusieurs mois. Mais, heureusement, vous pourrez les reprendre après l’hiver, à condition bien entendu que votre piscine hors sol soit encore en bon état à cette période. Ce sera possible uniquement si vous en prenez soin durant la saison froide. Afin de la retrouver dans un bon état au printemps, découvrez dans ce guide comment mettre votre piscine hors sol en hivernage.

  • Guide traitement piscine

    Toutes les piscines hors sol sont dotées d’un système de filtration qui a pour rôle d’assainir son eau. Certes, ce système est efficace, mais il s’avère insuffisant pour conserver une eau de baignade saine et de qualité. Si vous souhaitez assurer un bon entretien de l’eau de votre piscine hors sol, vous devez compléter la filtration avec des traitements chimiques. En plus de cela, vous devrez aussi réaliser quelques gestes simples au quotidien afin de garder une eau cristalline. Découvrez les clés d’une eau claire et limpide dans votre piscine hors sol.