Quel produit mettre dans un spa gonflable pour l’entretenir ?

Quel produit mettre dans un spa gonflable pour l’entretenir ?


Que mettre dans son spa gonflable pour l’entretenir ? Cette question mérite d’être posée, puisque sans un traitement adéquat, un bain bouillonnant peut rapidement se transformer en bouillon de culture. Il existe toutefois différentes solutions pour désinfecter l’eau de son jacuzzi. Dans ce guide, nous vous proposons de découvrir les différents produits de désinfection de l’eau ainsi que leur mode d’emploi.
 

Le chlore

Le chlore est le produit de traitement de l’eau le plus couramment utilisé. Efficace et peu onéreux, ce produit de désinfection a fait ses preuves dans la désinfection des piscines. Cependant, il est moins utilisé pour assurer le traitement de l’eau dans un spa gonflable.

Caractéristiques

Le chlore est un des produits de traitement de l’eau les plus efficaces. En effet, ce produit présente une forte capacité à éliminer les germes microscopiques, les algues ainsi que les champignons qui prolifèrent dans l’eau.
Ce produit s’avère relativement facile à utiliser. En effet, il est commercialisé sous formes de galets ou de pastilles qui peuvent être versés dans l’eau ou insérés dans des diffuseurs flottants. Certains modèles, comme le spa gonflable Bestway Lay-Z-Spa Maldives Hydrojet Pro (réf : 60033) sont d’ailleurs équipés d’un diffuseur de chlore ChemConnect facilitant l’utilisation de ce produit.
Il faut néanmoins savoir que le chlore n’est pas des plus approprié pour désinfecter une eau chauffée, ce qui est le cas des spas gonflables. En effet, au-delà d’un certain seuil – à savoir 30°C – ses performances s’amenuisent.

Différents types de chlore

Il existe sur le marché deux types de chlore : le chlore stabilisé et le chlore non-stabilisé.
Étant donné qu’un jacuzzi gonflable est un milieu assez agressif, il est conseillé d’opter pour chlore stabilisé pour désinfecter l’eau. En effet, la présence de stabilisant permet de ralentir la dégradation du chlore, qui est causé par les rayons du soleil et les apports des baigneurs. Cependant, cela oblige à surveiller régulièrement le taux de stabilisant.
Le chlore sans stabilisant est plus pratique dans la mesure où il n’existe aucun risque de sur-stabilisation. Cependant, comme un produit nonstabilisé se dégrade plus vite, il faut contrôler plus régulièrement le taux de chlore afin qu’il reste efficace. Cela est notamment valable si le bain à remous reste à découvert très longtemps.

Mode d’emploi

Les spas gonflables ont un volume relativement faible, en comparaison des piscines hors-sol. De ce fait, il est conseillé d’opter pour du chlore en galet ou sous forme de stick pour traiter l’eau. Cela permet de faciliter le dosage du produit.
Il faut toutefois savoir qu’il faut respecter des paramètres très précis pour que ce produit soit efficace. Le pH est notamment un facteur clé, puisqu’il doit être compris entre 7 et 7,4, faute de quoi le chlore s’avère moins performant.
Enfin, il faut régulièrement contrôler le niveau de chlore dans l’eau. La concentration en chlore doit se situer entre 2 et 3 mg/l afin d’éviter la prolifération de germes dans l’eau.

Le brome

Bien qu’il ne soit pas des plus connus, le brome est pourtant l’un des produits de traitement de l’eau les plus efficaces. Il s’agit d’ailleurs du produit le mieux adapté pour assurer la désinfection d’un spa gonflable.

Avantages du brome

Le principal avantage du brome est qu’il ne produit aucune odeur. De plus, ce produit de désinfection est particulièrement doux pour le corps. Lorsqu’il entre en contact avec les polluants de l’eau, le brome produit de la bromamine. Cette particule n’irrite ni la peau ni les muqueuses.
Le brome présente également une forte résistance aux UV ainsi qu’à la chaleur. Il n’a donc pas besoin de stabilisant pour assurer un traitement efficace de l’eau. Du fait de ses propriétés, le brome est d’une grande efficacité pour traiter l’eau des spas, surtout s’ils sont installés en extérieur.
Il faut également savoir que le brome est assez peu sensible aux déséquilibres de l’eau. Évidemment, conserver un pH proche de 7 est nécessaire pour le bien-être des baigneurs. Toutefois, même si le pH de l’eau atteint les 8, le brome conserve jusqu’à 80% de son efficacité.
Enfin, le brome est tout aussi facile à utiliser que le chlore. En effet, il est commercialisé sous forme de galets qui peuvent être inséré dans un diffuseur flottant. Il faut néanmoins prendre des précautions en le manipulant car le brome sous forme solide est assez corrosif pour la peau.

Mode d’emploi

Avant de verser des produits désinfectant dans l’eau de votre spa, il faut au préalable contrôler le niveau du pH. L’utilisation de produits pH+ ou pH- est ainsi nécessaire en cas de déséquilibre de l’eau. Il faut également faire tourner la filtration, afin de garantir une bonne dispersion du produit dans le bain à remous.
Il faut en général utiliser 3 pastilles de brome de 20g pour désinfecter 1 m3 d’eau. Cela peut varier selon la marque. Les pastilles peuvent être versées dans un diffuseur de brome ou directement dans la cartouche de filtration du spa.
Cette opération doit être répétée chaque semaine. Il faut notamment veiller à ce que le taux de brome se situe entre 3 et 5 mg/l.

L’oxygène actif

L’oxygène actif est un produit de traitement de l’eau écologique. Il est particulièrement adapté pour traiter de petits bassins chauffés, comme un jacuzzi gonflable. En effet, l’oxygène actif ne craint pas la chaleur, et il ne laisse aucun résidu dans l’eau.

Caractéristiques

L’oxygène actif est un produit désinfectant pouvant être commercialisé sous la forme de granulés, de pastilles ou sous forme liquide. Toutefois, quel que soit son format, son utilisation reste la même.
L’oxygène actif est un puissant désinfectant naturel, qui possède des propriétés oxydantes et algicides. Il peut ainsi éliminer rapidement les matières organiques présentes dans l’eau, dont les bactéries et les algues.
Il faut néanmoins savoir que ce produit ne présente aucun risque pour les baigneurs, et encore moins pour l’environnement. Une fois en contact avec l’eau, il se décompose pour former des molécules d'oxygène et d’eau. Il ne laisse ainsi aucun résidus nocifs dans le bain à remous. De plus, l’oxygène actif n’irrite ni la peau, ni les yeux ni les muqueuses.
L’oxygène actif est un produit qui n’est pas corrosif. Il n’agresse ni la cuve du jacuzzi gonflable, ni les accessoires du bain à remous. L’oxygène actif ne décolore pas le liner et contribue ainsi à la longévité du spa gonflable.
Cependant, il faut savoir que l’oxygène actif n’a pas d’effet rémanent. Il agit vite et bien, mais ses effets ne durent pas dans le temps. Il est ainsi conseillé de l’utiliser en complément d’un autre mode de désinfection, comme le chrome ou le brome.

Mode d’emploi

L’oxygène actif est un produit assez sensible au pH de l’eau. Ainsi, avant d’en verser dans le bain bouillonnant, il faut contrôler le niveau du pH, qui doit se situer entre 7 et 7,6.
Il faut ensuite déterminer la quantité de produits avant de le verser dans le spa gonflable. En général, 10 à 20 g de granulés suffisent pour traiter 1 m3 d’eau. Ces produits doivent être versés directement dans le bain, puisqu’ils se dissolvent très rapidement.
Si le traitement se fait uniquement à l’oxygène actif, ce traitement doit être répété avant chaque baignade. Il faut également surveiller le taux d’oxygène actif dans l’eau. Ce dernier doit se situer aux alentours de 4 à 5 mg/l sans jamais dépasser les 10 mg/l.
Enfin, il faut savoir que l’oxygène actif a besoin d’un activateur pour maintenir son action désinfectante.

Le traitement au sel

Le sel est une alternative écologique pour traiter un spa gonflable. En effet, cela permet de faire l’impasse sur les traitements chimiques. Cependant, pour pouvoir profiter des bienfaits de ce produit, il faut un équipement spécial : l’électrolyseur au sel.

Fonctionnement de l’électrolyseur au sel

Le principe de fonctionnement d’un électrolyseur au sel, ou écosterilisateur , est assez simple. Cet appareil fonctionne avec la filtration de l’eau. La pompe récupère l’eau de la piscine et l’envoie dans l’électrolyseur.
L’électrolyseur utilise l’électricité pour décomposer le sel et produire du chlore actif. Il s’agit d’un désinfectant naturel qui possède un puissant pouvoir oxydant. Cela lui permet d’éliminer les algues, les bactéries et les champignons se trouvant dans l’eau.
Une fois que l’eau est refoulée dans le bassin, le chlore actif est dégradé par l’action du soleil. Il va alors se transformer à nouveau en sel. L’eau salée peut ainsi repartir pour un nouveau cycle d’électrolyse.
Il s’agit donc d’un cycle infini, qui n’a pas besoin de rajout de produits, mis à part l’apport initial.

Mode d’emploi de l’écosterilisation au sel

Pour profiter des atouts de la stérilisation au sel, il faut dans un premier temps équilibrer le pH de l’eau. Ce dernier doit se situer entre 7 et 7,2.
Il faut ensuite verser du sel dans le spa gonflable, à raison de 3g de sel par litre d’eau. Laissez le sel se dissoudre dans le bain à remous avant lancer la filtration et l’écostérilisation.
Une fois le sel dissous, il faut lancer l’écostérilisation pendant une durée de 8 h par jour au maximum. Afin de vérifier que tout se passe bien, il faut contrôler périodiquement le taux de chlore dans l’eau. Ce dernier doit se situer aux alentours des 2 à 3 mg/l.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    L’entretien du liner d’une piscine Gre Pool ne doit pas être négligé. En effet, cette étape est indispensable pour préserver la durée de vie de son matériel, mais aussi garantir la qualité de l’eau. Il est donc nécessaire d’adopter les bonnes habitudes afin d’éviter une dégradation accélérée du liner de sa piscine.

  • Guide piscine hors-sol

    Avoir une piscine privée dans le jardin est un rêve pour beaucoup de personnes. Et pourtant, peu osent sauter le pas. Cela est notamment dû aux nombreuses idées reçues dont souffre ces espaces de baignade. Pourtant, avoir un espace de baignade privatif dans le jardin augmente la valeur du patrimoine immobilier. Cela permet aussi de créer un espace de vie qui fera le bonheur des petits comme des grands. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître avant de construire une piscine privée.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine ronde est un modèle très apprécié des consommateurs. Très pratiques et agréables à regarder, ces bassins de nage trouvent facilement une place dans tous les jardins. Il existe néanmoins une grande variété de modèles de piscines de forme arrondie. Comment choisir celui qui vous convient le mieux ? Découvrez dans ce guide les différentes variétés d’espaces de baignade arrondies, leurs avantages et inconvénients ainsi que les critères de choix.

  • Guide piscine hors-sol

    La construction d’un bassin hors-sol est une solution très simple pour embellir son jardin ou sa terrasse. Cela permet aussi de profiter d’un espace de fraîcheur et de détente pour oublier ses tracas. Ces pièces d’eau peuvent néanmoins prendre différentes configuration. Il est donc important de bien préparer son projet, afin d’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques conseils qui vont vous aider à aménager un bassin d’ornementation hors-sol dans un espace extérieur.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine en bois connaît un succès grandissant auprès du public. Cela n’a rien de surprenant puisque ces bassins de nage sont peu chers, élégants et intègrent aisément tout type d’environnement. De plus, il existe une grande variété de modèles, et ces espaces de baignade peuvent être installés hors-sol ou être enterrés.

  • Guide piscine hors-sol

    Quoi de mieux qu’une piscine pour profiter des plaisirs de l’eau dans son jardin ? Pourtant, choisir le modèle idéal est loin d’être simple. En effet, ces bassins se déclinent sous différentes gammes, qui présentent chacun ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de prendre cela en compte avant d’entreprendre des travaux de construction.