Comment hiverner sa piscine hors sol en bois ?

Comment hiverner sa piscine hors sol en bois ?

À la fin de la période estivale, vous devez procéder à l’hivernage de votre piscine hors sol en bois. C’est essentiel pour lutter contre la prolifération d’algues et la formation de dépôt calcaire à l’intérieur du bassin pendant les mois plus froids de l’année. Selon le climat de votre région, vous pouvez opter, soit pour un hivernage actif, soit pour un hivernage passif de votre piscine. 


L’hivernage actif d’une piscine hors sol en bois

Appelé également hivernage dynamique, cette technique consiste à faire fonctionner au ralenti le système de filtration de la piscine même pendant l’hiver. Pour ce faire, il faut :

Faire un traitement de choc

Avant la mise en hivernage de votre piscine hors sol en bois, vous devez procéder à la désinfection de l’eau et au nettoyage du fond, des parois, du skimmer et du filtre à sable.
Le traitement choc est très efficace pour désinfecter l’eau. A cet effet, les pastilles de chlore sont les plus utilisées. De par leur pouvoir désinfectant et oxydant, elles peuvent éliminer les microbes et bactéries contenus dans l’eau.  Très faciles à utiliser, il suffit de les placer au niveau du skimmer.
Pour ce qui est du nettoyage du bassin, le recours à un robot nettoyeur électrique est plus indiqué. En effet, ce type de robot est doté de brosses permettant d’enlever de manière efficace les saletés qui s’incrustent sur les parois et dans le fond de votre piscine.

Mettre en place un coffret hors gel

Ce dispositif évite à l’eau de votre piscine en bois de geler quand les températures descendent trop bas. Il faut savoir que le gel détériore le filtre, la tuyauterie, la pompe et le bois de votre bassin.
Un coffret hors gel a pour fonction d’enclencher automatiquement la pompe de filtration aussitôt que la température de l’eau atteint le seuil que vous avez programmé. Une fois que le flux d’eau généré par la pompe fait augmenter la température, le système de filtration va se mettre à nouveau en arrêt.
Vous trouverez facilement ce type de dispositif sur le marché. Parmi les modèles les plus prisés, vous avez par exemple le coffret de mise hors gel CCEI DHG-2 Digital (réf PF10Y007). Cet appareil est doté d’un thermostat électronique et d’une sonde qui mesure la température extérieure.

Utiliser un produit d’hivernage

Pour l’hivernage de votre piscine hors sol en bois, vous devez également utiliser du liquide d’hivernage. Constitué essentiellement de polymère, il s’agit d’un produit non mousseux qui élimine les algues, les bactéries, ainsi que les dépôts calcaires dans le bassin.
Il est très efficace certes, mais il faut faire attention au changement des paramètres physiques et biologiques intrinsèques et extrinsèques de l’eau. L’utilisation de ce produit peut faire augmenter ou diminuer la valeur du pH. Ainsi, il ne faut pas oublier de mesurer de temps en temps le pH de l’eau. Sur le marché, vous pouvez trouver facilement des correctifs de pH (pH+ ou pH-).

Couvrir votre piscine en bois

Pour réussir l’hivernage actif de votre piscine hors sol en bois, il vaut mieux la couvrir au moins durant la nuit afin de faire durer plus longtemps les effets positifs des produits de traitement et de nettoyage de l’eau.
Les grandes marques de piscine en bois tels que Ubbink disposent de bâches d’hivernage pour protéger votre piscine. Vous avez par exemple la bâche Aqualiner Ubbink (réf 1331170). Elle mesure 6 x 5 m et résiste au gel.

L’hivernage passif d’une piscine hors sol en bois

Contrairement à l’hivernage actif, l’hivernage passif consiste à préparer votre piscine hors sol en bois pour un arrêt total durant l’hiver. Une fois mise en hivernage, vous n’aurez plus besoin de la nettoyer ni de l’entretenir. Vous n’aurez qu’à la remettre en marche après que l’hiver soit passé.

Vérifier la température de l’eau

Avant de procéder à l’hivernage passif de votre piscine hors sol en bois, il faut d’abord attendre que la température de l’eau soit inférieure à 15 °C. Au-dessus de cette valeur, tous les produits d’hivernage qui seront utilisés n’auront aucun effet.
En outre, il est important de bien enlever toutes les traces de saleté dans le fond et sur les parois de la piscine. 

Enlever les accessoires de la piscine

Au moment de l’hivernage, toutes les parties amovibles de votre piscine doivent être enlevées et nettoyées. Non seulement, elles risquent d’être abîmées par le froid, mais elles peuvent aussi être contaminées par des agents pathogènes.
Vous devez donc démonter les échelles de votre bassin et les mettre dans votre garage ou hangar. N’oubliez pas aussi d’enlever le filtre et de le nettoyer avant de le ranger avec la pompe de filtration.

Protéger la structure du bassin

L’eau de la piscine ne devrait pas être vidée lors de l’hivernage passif de votre piscine hors sol en bois. En effet, cela pourrait détériorer le liner. Il faut au moins que le bassin soit rempli à moitié.
Et pour éviter d’avoir une eau verte pleine d’algues et de bactéries après la période de dormance, mieux vaut la traiter au préalable avec des produits chimiques dédiés à cet effet.
Étant donné que le gel peut nuire à la structure du bois, il est ainsi impératif de vous assurer que le bois de la structure de votre bassin a fait l’objet d’un traitement à l’autoclave. Dans le cas contraire, il faudrait penser à appliquer sur ses parois un vernis ou de la peinture pour bois.
Si vous avez une piscine hors sol en bois Ubbink ou BWT, vous serez plus tranquille. En effet, ces fabricants utilisent des bois de qualité, de classe IV pour la fabrication de leurs piscines. Ces dernières peuvent de ce fait mieux résister au froid et aux agressions extérieures.

Mettre en place des flotteurs d’hivernage

Pour l’hivernage passif proprement dit de votre piscine hors sol en bois, vous devez mettre en place des flotteurs d’hivernage. Ce sont des produits en plastique qui empêchent l’eau de geler.
Ils sont à placer le long de la diagonale de la piscine. Le nombre de flotteurs à utiliser dépend de la taille de votre bassin. Pour une grande piscine de 11 ou 12 mètres de long comme le modèle Linea rectangulaire Ubbink (réf 7504551), il faut prévoir jusqu’à environ trente flotteurs. Cette piscine en bois Ubbink possède 11 m de longueur pour 5 m de largeur et 1,4 m de hauteur.
Et pour une piscine moyenne de 5 ou 6 mètres, tel que le modèle BWT myPool Odyssea rectangle (réf 27384615) douze flotteurs suffisent. Cette piscine de la marque BWT a pour dimensions 6 x 3 x 1,33 m.

Boucher les tuyaux et protéger le skimmer

Poursuivez ensuite par le bouchage des tuyaux à l’aide des bouchons d’hivernage. Si le tuyau que vous utilisez est doté d’un diamètre de 38 mm environ, servez-vous d’un bouchon n° 09 dont la taille est de 1"1/4.
Pour les tuyaux moyens de 50 mm, utilisez du bouchon n° 10 de 1"1/2. Et si vous avez un tuyau d’évacuation de 63 mm, il est judicieux d’opter pour le bouchon n° 12 de 2".
Vous devez aussi protéger le skimmer de votre piscine. Tout ce qu’il vous faut pour cela, c’est un gizmo d’hivernage. Prenant la forme d’un petit bâton plastique fileté, il est conçu pour se fixer directement sur le skimmer.

Couvrir le bassin

En dernier lieu, couvrez votre piscine en bois. Sur le marché, vous avez le choix entre les bâches d’hivernage opaques et les couvertures à barres opaques. Toutes les deux permettent de protéger l’eau de votre piscine en bois des saletés durant l’hiver.
Bien qu’elle ne soit pas assez performante pour la lutte contre les bactéries, la bâche filtrante est plus indiquée pour les piscines de grande taille. Et pour se débarrasser des poches d’eau qui se sont amassées sur la couverture de votre piscine, utilisez un vide-bâche.

Les conditions à respecter pour un hivernage réussi

Pour réussir l’hivernage de votre piscine hors sol en bois, voici quelques points à tenir en compte.

Procéder à l’hivernage au bon moment

La première clé de réussite de l’hivernage, c’est de toujours le faire au bon moment. Idéalement, il faut attendre que la température de l’eau diminue à moins de 12 °C pour commencer l’hivernage.

Ne pas vidanger totalement le bassin

Certains pensent que pour être mis en hivernage, le bassin devrait être vidé de toute l’eau qu’il contient. Au contraire, ce procédé est voué à l’échec si votre piscine en bois hors sol est totalement vidangée.
En effet, la structure en bois ne pourra pas résister à la pression du sol ainsi qu’aux intempéries. D’ailleurs, la garantie sur la structure proposée par la plupart des grandes marques n’a plus lieu d’être si jamais vous videz l’eau de votre piscine durant un certain temps.

Utiliser une bâche d’hivernage

Il ne faut jamais utiliser une bâche à bulles à la place d’une bâche d’hivernage, la première ayant été plutôt conçue pour l’été. Mais si vous voulez faire de l’économie en n’achetant qu’une seule bâche, optez pour la bâche à barre. Celle-ci peut convenir pour toutes les saisons de l’année.

Nettoyer le bassin

L’hivernage proprement dit doit toujours être précédé du nettoyage de la piscine et du traitement de l’eau. Si vous ne le faites pas, attendez-vous à une piscine remplie d'algues et de dépôts de calcaire après l’hiver.

Bien utiliser les produits et dispositifs d’hivernage 

Enfin, les dispositifs anti-gel ne doivent en aucun cas être pris à la légère. Vous devez bien suivre les consignes relatives à leur mise en place. 
Il en est de même pour les produits chimiques de traitement de l’eau ainsi que des produits d’hivernage. Bien utilisés, ceux-ci facilitent de manière importante la remise en route de votre piscine en bois au retour des beaux jours.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    L’entretien du liner d’une piscine Gre Pool ne doit pas être négligé. En effet, cette étape est indispensable pour préserver la durée de vie de son matériel, mais aussi garantir la qualité de l’eau. Il est donc nécessaire d’adopter les bonnes habitudes afin d’éviter une dégradation accélérée du liner de sa piscine.

  • Guide piscine hors-sol

    Avoir une piscine privée dans le jardin est un rêve pour beaucoup de personnes. Et pourtant, peu osent sauter le pas. Cela est notamment dû aux nombreuses idées reçues dont souffre ces espaces de baignade. Pourtant, avoir un espace de baignade privatif dans le jardin augmente la valeur du patrimoine immobilier. Cela permet aussi de créer un espace de vie qui fera le bonheur des petits comme des grands. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître avant de construire une piscine privée.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine ronde est un modèle très apprécié des consommateurs. Très pratiques et agréables à regarder, ces bassins de nage trouvent facilement une place dans tous les jardins. Il existe néanmoins une grande variété de modèles de piscines de forme arrondie. Comment choisir celui qui vous convient le mieux ? Découvrez dans ce guide les différentes variétés d’espaces de baignade arrondies, leurs avantages et inconvénients ainsi que les critères de choix.

  • Guide piscine hors-sol

    La construction d’un bassin hors-sol est une solution très simple pour embellir son jardin ou sa terrasse. Cela permet aussi de profiter d’un espace de fraîcheur et de détente pour oublier ses tracas. Ces pièces d’eau peuvent néanmoins prendre différentes configuration. Il est donc important de bien préparer son projet, afin d’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques conseils qui vont vous aider à aménager un bassin d’ornementation hors-sol dans un espace extérieur.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine en bois connaît un succès grandissant auprès du public. Cela n’a rien de surprenant puisque ces bassins de nage sont peu chers, élégants et intègrent aisément tout type d’environnement. De plus, il existe une grande variété de modèles, et ces espaces de baignade peuvent être installés hors-sol ou être enterrés.

  • Guide piscine hors-sol

    Quoi de mieux qu’une piscine pour profiter des plaisirs de l’eau dans son jardin ? Pourtant, choisir le modèle idéal est loin d’être simple. En effet, ces bassins se déclinent sous différentes gammes, qui présentent chacun ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de prendre cela en compte avant d’entreprendre des travaux de construction.