Peut-on enterrer sa piscine en bois ?

Peut-on enterrer sa piscine en bois ?

Avec le charme, la couleur et l’aspect de la structure en bois d’une piscine, celle-ci se fond harmonieusement dans le paysage verdoyant d’un jardin. Pour permettre sa dissimulation parfaite dans le décor extérieur, il est possible d’opter pour une installation enterrée. Toutefois, comme le sous-sol est un milieu humide et instable, de nombreuses personnes doutent de la faisabilité de ce projet. Peut-on enterrer sa piscine en bois sans souci ? 

Pourquoi enterrer sa piscine en bois ?

Une piscine en bois enterrée est esthétique. Elle se fond complètement dans le paysage. Par ailleurs, avec ce type de configuration, vous pouvez aménager une jolie plage autour du bassin. Ce qui transformera votre jardin en un véritable espace de détente. Vous pouvez y installer des transats et des parasols.
Pour créer une continuité, optez pour le bois pour la construction de votre plage de piscine. En plus d’être esthétique, le bois sèche vite.
Enterrer votre piscine en bois permet également de faciliter l’accès au bassin. En effet, pour vous baigner, vous n’avez pas à monter sur l’échelle extérieure avant de descendre dans la piscine.

Quelles conditions pour enterrer sa piscine en bois ?

Une piscine en bois s’adapte tout à fait à une installation enterrée. Toutefois, il y a un certain nombre de conditions à respecter.

Nature et type du sol

Ce ne sont pas tous les types de sol qui sont favorables à l’enterrement d’une piscine en bois. Un marécage et un champ de culture, par exemple, ne permettent pas cette configuration. De même, il vaut mieux éviter les terrains situés près des points d’eau (puits, lac, rivière, fleuve).
Les sols poreux qui sont très perméables ne devraient pas non plus accueillir une piscine enterrée en bois. Effectivement, même si une couche de  béton est posée dans le sous-sol, les infiltrations d’eau continueront avec le sol environnant.
Enfin, mieux vaut aussi ne pas enterrer une piscine en bois dans un terrain couvert de plantes ligneuses. Leurs racines peuvent en effet se ramifier et nuire à la structure en bois.

Type de bois

Les bois de classe IV au moins sont les seuls qui peuvent supporter l’humidité en permanence dans le sous-sol. Une essence qui n’est pas imputrescible naturellement doit ainsi faire l’objet d’un traitement autoclave afin de renforcer sa résistance.
Des traitements par fongicide et insecticide sont aussi nécessaires afin que le bois ne soit pas vulnérable aux attaques des champignons et des insectes xylophages.
En ce qui concerne les piscines en bois des grandes marques comme Sunbay, Bestway, Ubbink, les bois utilisés sont tous issus de forêts de pins de la région froide du nord de l’Europe. Ils ont subi un traitement à l’autoclave classe IV afin qu’ils puissent résister aux intempéries et à l’humidité. En plus de cela, ils ont été également traités au fongicide et à l’insecticide. 
Tel est le cas de la piscine bois hors-sol BWT myPool Urbaine Basic  de 6 x 2,50 m avec couverture immergée intégrée (Réf : FIC80328213620). Sa structure en bois bénéficie d’une garantie de 10 ans. 
La piscine en bois hexagonale en Ubbink Azura d’une dimension de 4,10 x 1,20 m, avec bâche intégrée (Réf : 7504504), est même livrée avec une garantie de 15 ans.

Avis du fabricant

Les piscines en bois sont généralement conçues pour une installation hors sol. Aussi, avant de décider d’en enterrer une, il faut avoir l’avis favorable du fabricant. Vous pouvez consulter la fiche produit ou bien la notice de montage.
Par exemple, pour la piscine hors-sol bois BWT myPool Odyssea Octo d’une dimension de 530 x 133 cm (Réf : 72206111), sa notice indique qu’elle peut être complètement enterrée. 
Ce qui est aussi le cas de la piscine en bois Nortland Ubbink Ocea octogonale de 400 x 610 x 130 cm avec liner beige (Réf : 7504511). Elle convient aussi bien pour une installation hors sol, semi-enterrée ou enterrée.

Comment enterrer une piscine en bois ?

L’installation de votre piscine en bois enterrée se fait en 5 étapes.

Étape 1 : Effectuer les démarches administratives nécessaires

Enterrer une piscine en bois peut nécessiter la réalisation de démarches administratives en fonction de sa taille. Pour une petite piscine en bois enterrée de moins de 10 m², les travaux ne nécessitent aucune formalité.
Si le bassin possède une superficie entre 10 et 100 m2, vous devez effectuer une déclaration préalable de travaux.
Et pour une piscine en bois enterrée d’une superficie de 100 m2 et plus, il faut effectuer une demande de permis de construire.

Étape 2 : Préparation du sol

Après avoir bien identifié l’emplacement de votre piscine en bois, il faut préparer le sol. Pour cela, tracez bien le contour externe de la piscine afin de vous assurer d’un dimensionnement exact du trou à creuser.
Si jamais celui-ci est trop petit, vous allez devoir l’élargir. Et si elle est trop grande, vous serez obligé de faire un remblai. Dans les deux cas, non seulement vous serez plus fatigué, mais vous perdrez aussi du temps précieux.
Ensuite, vous creusez le sol. Puis, vous nivelez bien le fond.

Étape 3 : Pose d’une dalle bétonnée

Comme 1 m3 d’eau équivaut à une tonne, il est primordial de poser une couche de béton armé sous la piscine pour se prémunir contre le risque d’affaissement de terrain. Si le sol n’est pas suffisamment stable, la structure en bois pourrait se fissurer.
La dalle en béton devrait avoir au moins une épaisseur de 15 cm. Et il faut bien respecter le dosage de chaque élément le composant à savoir le ciment, le sable, le gravier, et l’eau. 
Pour plus de sécurité, faites appel à un professionnel pour la réalisation de la dalle. Cela requiert en effet des compétences techniques spécifiques. Si le béton n’est pas réalisé selon les règles de l’art, cela peut porter atteinte à la solidité de la structure en bois.
Pour réduire autant que possible les aspérités, la couche de béton doit être bien lisse et dépourvue de rugosité. Le cas échéant, le feutre de fond ou le tapis de sol pourrait être troué.

Étape 4 : Installation des renforts

Le sol est souvent en mouvement. Par conséquent, la structure en bois de la piscine enterrée peut se déformer si elle n’est pas renforcée.
À cet effet, trois types de renforts peuvent être utilisés à savoir le berceau, les poteaux d’angle ou les jambes de force. Robustes, ceux-ci sont faits en acier. Lors de la pose de la dalle en béton, il faut alors prévoir des fentes pour leur emplacement.
Pour plus de sérénité, il est recommandé de les condamner dans le béton. Ainsi, vous les posez directement dans le sous-sol et les couvrez en partie de couche de béton.

Étape 5 : Protection du soubassement contre l’humidité

Malgré la présence d’une dalle bétonnée, le sous-sol continue à dégager de l’humidité. Pour l’empêcher d’atteindre la structure en bois de la piscine, il est recommandé de placer sur le sol, et avant le coulage de la dalle, une couche de gravier de quelques centimètres suivie d’un film en PVC. Le gravier assure le drainage du milieu, tandis que le film va l’imperméabiliser.
Si vous vous trouvez dans une zone humide ou près d’un point d’eau, la mise en place d’un dispositif complémentaire d’imperméabilisation est nécessaire.
Aussi, pour assurer l’isolement des parois de la piscine en bois enterrée, il faut installer une nappe d’étanchéité couvrant l’ensemble du trou jusqu’à l’extérieur. Celle-ci doit être parfaitement continue. Puis, avant de monter la piscine, vous devez également mettre en place un feutre géotextile.

Étape 6 : Montage de la piscine en bois

Le montage d’une piscine enterrée en bois se réalise de la même manière que pour une piscine hors sol. Afin d’éviter toute fausse manipulation, lisez bien la notice de montage avant de procéder. Une erreur de votre part peut en effet nuire à la solidité et à la longévité de la structure en bois.
En fonction de la taille de la piscine, faites-vous également aider par 2 ou 3 autres personnes. Si vous travaillez seul, vous vous fatiguerez plus vite. Et il vous faudra des semaines pour réaliser le montage et l’installation.
Pour éviter les accidents, pensez aussi à sécuriser la zone en plaçant une clôture autour.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    L’entretien du liner d’une piscine Gre Pool ne doit pas être négligé. En effet, cette étape est indispensable pour préserver la durée de vie de son matériel, mais aussi garantir la qualité de l’eau. Il est donc nécessaire d’adopter les bonnes habitudes afin d’éviter une dégradation accélérée du liner de sa piscine.

  • Guide piscine hors-sol

    Avoir une piscine privée dans le jardin est un rêve pour beaucoup de personnes. Et pourtant, peu osent sauter le pas. Cela est notamment dû aux nombreuses idées reçues dont souffre ces espaces de baignade. Pourtant, avoir un espace de baignade privatif dans le jardin augmente la valeur du patrimoine immobilier. Cela permet aussi de créer un espace de vie qui fera le bonheur des petits comme des grands. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître avant de construire une piscine privée.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine ronde est un modèle très apprécié des consommateurs. Très pratiques et agréables à regarder, ces bassins de nage trouvent facilement une place dans tous les jardins. Il existe néanmoins une grande variété de modèles de piscines de forme arrondie. Comment choisir celui qui vous convient le mieux ? Découvrez dans ce guide les différentes variétés d’espaces de baignade arrondies, leurs avantages et inconvénients ainsi que les critères de choix.

  • Guide piscine hors-sol

    La construction d’un bassin hors-sol est une solution très simple pour embellir son jardin ou sa terrasse. Cela permet aussi de profiter d’un espace de fraîcheur et de détente pour oublier ses tracas. Ces pièces d’eau peuvent néanmoins prendre différentes configuration. Il est donc important de bien préparer son projet, afin d’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques conseils qui vont vous aider à aménager un bassin d’ornementation hors-sol dans un espace extérieur.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine en bois connaît un succès grandissant auprès du public. Cela n’a rien de surprenant puisque ces bassins de nage sont peu chers, élégants et intègrent aisément tout type d’environnement. De plus, il existe une grande variété de modèles, et ces espaces de baignade peuvent être installés hors-sol ou être enterrés.

  • Guide piscine hors-sol

    Quoi de mieux qu’une piscine pour profiter des plaisirs de l’eau dans son jardin ? Pourtant, choisir le modèle idéal est loin d’être simple. En effet, ces bassins se déclinent sous différentes gammes, qui présentent chacun ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de prendre cela en compte avant d’entreprendre des travaux de construction.