Comment remplir une piscine : guide complet

Comment remplir une piscine : guide complet

Les beaux jours sont là. Le soleil est de retour. La température augmente. L’heure des premières baignades rafraîchissantes a sonné. Il est temps de mettre ou remettre en route votre piscine et de la remplir. Comment procéder ? Avec quelle eau remplir votre piscine ? Quel est le niveau d’eau à atteindre ? Voici un guide complet sur le sujet. 

À quel moment remplir votre piscine ?

Vous pouvez remplir votre piscine quand vous le souhaitez. Mais, il vaut mieux procéder à son remplissage au bon moment.

La période idéale pour remplir votre piscine

Il est recommandé de remplir votre piscine au printemps. De cette manière, en cas de problème au niveau du système de filtration du bassin ou de son étanchéité, vous disposez d’assez de temps pour faire intervenir un professionnel pour le réparer avant l’arrivée des beaux jours.
Il vous suffit par la suite de couvrir la piscine afin de la protéger des saletés jusqu’à ce que la température soit idéale pour profiter de vos premières baignades. Et si votre bassin est équipé d’une pompe à chaleur, vous pouvez avancer de quelques semaines vos séances de baignade.
Par ailleurs, en période sèche, certaines communes imposent des restrictions concernant le remplissage des bassins. En vous y prenant assez tôt, vous pouvez être certain de pouvoir profiter de votre bassin dès l’arrivée des premières journées chaudes.

Fréquence du remplissage de la piscine

En général, vous ne devez remplir complètement votre piscine qu’une seule fois, lors de sa toute première mise en route. Puis, chaque année, il faut juste vidanger une partie de l’eau du bassin, soit 1/3 de son volume, pour la renouveler.
À moins qu’il s’agisse d’une piscine autoportante que vous rangez après la belle saison, il est ainsi déconseillé de laisser le bassin vide. Cela peut détériorer la structure et/ou le liner. En effet, l’eau contenue dans la piscine va contrer la poussée des terres. Si elle est vide, la structure risque ainsi de se déformer.
Toutefois, si vous pensez qu’une vidange complète du bassin est nécessaire, il est recommandé de réaliser cette opération lorsque le temps est sec, c’est-à-dire durant la période où la nappe d’eau souterraine se situe à un niveau plus bas. Et, pour éviter les mauvaises surprises, ne laissez pas vide votre bassin trop longtemps. Pensez à remplir votre piscine dès que c’est possible.

Pour une piscine nouvellement construite

S’il s’agit d’un bassin nouvellement construit, il est conseillé de remplir la piscine à la fin des travaux. Lorsque vous constatez que son revêtement est bien séché, procédez tout de suite à la mise en eau du bassin. Pour une piscine en béton, cela évite les risques de déformation des parois. Et, s’il s’agit d’une piscine à liner, son remplissage permet au liner de bien se plaquer contre les parois et le fond du bassin.
En général, les propriétaires de piscines nouvellement construites bénéficient d’une exception pour le premier remplissage du bassin durant la période sèche. Toutefois, ce n’est pas toujours systématique. Il vaut mieux vous renseigner au préalable auprès de votre mairie.

Quelle eau utiliser pour remplir votre piscine ?

Pour remplir votre piscine, plusieurs possibilités s’offrent à vous. En fonction du choix effectué, les coûts ne sont pas les mêmes.

Remplir la piscine avec l’eau du robinet

Vous pouvez tout simplement utiliser l’eau du robinet pour remplir votre piscine. En fonction de la taille du bassin, cette étape peut prendre de nombreuses heures, voire plusieurs jours. Le coût du mètre cube d’eau varie d’un département à un autre.

Utiliser l’eau de puits pour remplir la piscine

Vous avez un puits dans votre jardin ? Il est possible d’y puiser de l’eau pour remplir la piscine. Cette méthode est plus abordable.
Toutefois, sachez que l’eau de puits et l’eau de ville n’ont pas la même qualité. Avant d’être distribuée dans les maisons, cette dernière a été analysée et traitée. L’eau de puits, quant à elle, peut être plus dure. Elle peut aussi contenir beaucoup de minéraux et d’autres éléments. Ce qui peut rendre difficile son traitement. Ainsi, il est fortement conseillé d’analyser l’eau de votre puits avant de l’utiliser.

Récupérer l’eau de pluie pour le remplissage du bassin

L’utilisation de l’eau de pluie pour remplir votre piscine vous permet de réaliser des économies intéressantes. Cela allègera vos factures d’eau.
Toutefois, avant de l’utiliser, il est recommandé de la faire analyser par un professionnel. En effet, l’eau de pluie est, en général, plus acide comparée à l’eau de ville. Et, elle peut contenir des impuretés qui favorisent l’apparition d’algues dans le bassin. Une analyse préalable permet de connaître la composition de l’eau de pluie et ainsi de choisir les produits à utiliser pour la traiter convenablement.
Il est également recommandé d’installer un filtre pour empêcher les saletés contenues dans l’eau d’atteindre votre bassin.

Comment remplir votre piscine ?

Il suffit d’utiliser un tuyau d’arrosage pour remplir votre piscine. Si vous souhaitez accélérer cette étape, pensez à utiliser plusieurs tuyaux reliés à des connecteurs différents.
Vous pouvez estimer le temps nécessaire pour le remplissage du bassin en tenant compte de son volume et du débit d’eau du robinet. Ce dernier est, en général, de 12 l/min. Ainsi, pour un bassin de 60 m3 (soit 60 000 l), comptez un peu moins de 83 h (60 000 l / 12 l / 60 min) si vous utilisez un seul robinet. Il ne faut pas remplir le bassin jusqu’à la ligne d’eau.
Si vous utilisez l’eau de puits, équipez-vous d’une pompe à eau immergée. Et, assurez-vous que votre puits a une quantité d’eau suffisante permettant le remplissage du bassin. Attention, il est interdit d’utiliser les bornes d’incendie pour le remplissage de votre piscine.
Vous avez un système de récupération d’eau de pluie dans votre jardin et souhaitez vous en servir pour remplir votre piscine ? Il vous faut dans ce cas utiliser une pompe de surface. Cet appareil va aspirer l’eau dans la cuve de récupération et la propulser dans le bassin.
Si le remplissage se fait en plusieurs jours, il est recommandé de couvrir le bassin durant la nuit, voire durant la journée. De cette manière, vous maintenez propre votre eau de baignade.

À quel niveau remplir votre piscine ?

Lorsque vous procédez au remplissage de votre bassin, il faut veiller à respecter le bon niveau d’eau.

Le niveau d’eau idéal de votre bassin

Pour connaître le niveau d’eau idéal de votre piscine, prenez comme repère le skimmer du bassin. Lorsque vous remplissez votre piscine, l’eau doit s’arrêter à la moitié de l’ouverture visible de ce dispositif. Elle ne doit être ni à un niveau ni trop inférieur, ni trop supérieur, du skimmer.

Niveau d’eau bas : quels risques ?

Arrêter de remplir la piscine à un niveau inférieur aux 2/3 du skimmer peut endommager la pompe de filtration. En effet, le skimmer ne peut pas aspirer de l’eau puisque celle-ci se situe à un niveau trop bas. La pompe va alors aspirer de l’air, se désamorcer et surchauffer. Ce qui peut engendrer des dégâts importants et irréversibles.
Et, durant toute la saison de baignade, vous devez continuer à surveiller le niveau d’eau. En effet, celui-ci peut baisser en raison de l’évaporation de l’eau et des éclaboussures dues à la nage, aux jeux, etc. Pour vous simplifier la vie, vous pouvez installer sur votre piscine un régulateur automatique de niveau d’eau. Grâce à ce dispositif, la piscine se remplit automatiquement jusqu’au niveau préalablement défini.
Si cette solution vous intéresse, vous pouvez équiper votre piscine enterrée avec le régulateur de niveau Hayward 3150 (Réf : HAY-250-0005). Avec ce dispositif, vous n’avez plus aucune crainte à avoir. Il maintient de façon automatisée le niveau d’eau défini par avance.

Niveau d’eau trop élevé : un danger ?

Un niveau d’eau trop élevé nuit également au bon fonctionnement du système de filtration de votre piscine. En effet, cela empêche au skimmer de remplir correctement son rôle. Il ne peut pas aspirer l’eau. Par conséquent, les impuretés et saletés restent dans le bassin. Ce qui fera dégrader la qualité de votre eau de baignade. Pensez donc à toujours vérifier le niveau d’eau du bassin avant de démarrer le système de filtration.
Vous venez de constater que le niveau d’eau est au-dessus de la normale ? Vous pouvez le faire baisser en utilisant une pompe vide cave. Cet appareil vous est, par ailleurs, indispensable en hiver, si vous souhaitez vidanger votre bassin. Vous pouvez, par exemple, opter pour ce modèle (Réf : DPI-100-0001) ayant un débit de 4 m3/h
Une autre solution est d’utiliser la prise balai de votre bassin. Puis, vous branchez un tuyau que vous raccordez à un lieu d’évacuation d’eau.
Pour garder un niveau d’eau correct, vous pouvez mettre en place un trop-plein. Il s’agit d’un dispositif permettant l’évacuation automatique de l’eau vers une sortie d’eau. Si vous le couplez à un régulateur de niveau d’eau, l’eau de votre piscine sera toujours maintenue à un bon niveau. Le trop-plein est d’une grande utilité en cas de fortes pluies. Il évite les débordements de votre piscine.
 
Enfin, pensez à toujours couvrir votre bassin lorsqu’il pleut. En effet, l’eau de pluie peut nuire à l’équilibre de votre eau de baignade.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide chauffage piscine

    La pompe à chaleur ou PAC est plébiscitée par les consommateurs pour chauffer une piscine. Cet appareil est réputé pour être efficace, mais également économique. Mais qu’en est-il réellement ? Quel est l’impact d’une pompe à chaleur sur votre consommation d’électricité ? Quelles sont les bonnes pratiques pour faire des économies d’énergies ? Suivez le guide.

  • Guide traitement piscine

    Toute piscine qui reste en extérieur durant l’hiver doit être protégée afin qu’elle reste intact au retour du soleil. Afin de préserver la qualité de votre piscine et de l’eau qu’elle contient, vous devez procéder à l’hivernage de votre bassin. Pour réussir l’opération, il est crucial d’utiliser un produit d’hivernage de qualité. Les produits d’hivernage de piscine HTH seront, dans ce cas, vos meilleurs alliés. Ils vous éviteront les mauvaises surprises au printemps. Dans ce dossier découvrez les différents types de produits d’hivernage de piscine HTH, leurs avantages ainsi que leur mode d’emploi.

  • Guide traitement piscine

    Prendre soin de l’eau de votre bassin est indispensable pour votre confort et votre santé. Cela nécessite l’utilisation de différents produits. À cet effet, vous trouverez auprès de la marque Bayrol tout ce dont vous avez besoin pour un traitement efficace de l’eau de votre piscine. Les produits Bayrol sont reconnus pour leur efficacité.

  • Guide traitement piscine

    Dans l’univers des piscines et des spas, le choix des produits à utiliser est, parfois, un véritable casse-tête pour les propriétaires. En effet, de nombreuses marques sont présentes sur ce secteur. Parmi celles-ci, certaines se démarquent par la qualité de leurs produits. Ocedis fait partie de ces enseignes. Ce fabricant se spécialise dans la production de produits de traitement de piscine. Nous vous présentons dans ce guide leurs différents produits avec leurs avantages et leur mode d’utilisation.

  • Guide traitement piscine

    Votre eau de piscine devrait toujours être cristalline. Cela indique qu’elle est saine et de qualité. Mais si un beau jour, cela venait à changer, alors il y a un problème. Il se pourrait, par exemple, que l’eau devienne trouble. Cela signifie qu’il y a des bactéries ou des algues qui commencent à s’y proliférer. Pour éviter tout danger, vous devrez vite agir. En effet, il existe des solutions pour remédier à une eau de piscine trouble. C’est ce qu’on vous propose de découvrir dans ce dossier.

  • Guide traitement piscine

    Après avoir constaté que l’eau de votre bassin était verte, vous avez réagi immédiatement en effectuant un traitement chlore choc. C’est un excellent réflexe. Mais malheureusement, cela ne fonctionne pas à tous les coups. Il arrive dans certaines situations que l’eau reste verte ou trouble, ou que l’eau retrouve son mauvais état peu de temps après le traitement choc. Cela peut résulter de différents paramètres qui diminuent l’efficacité du chlore choc ou du brome choc. Voici des conseils à suivre si l’eau de votre piscine reste verte malgré un traitement au chlore-choc.