Eau de pluie et piscine : guide complet

Eau de pluie et piscine : guide complet

Disposer d’une piscine à domicile présente de nombreux avantages. Qu’elle soit à l’intérieur ou dans votre jardin, vous pouvez en profiter à toute heure afin de vous amuser et d’évacuer votre stress. En contrepartie, posséder une piscine fait inévitablement augmenter votre consommation d’eau en dépit de toutes les précautions. Cela est d’autant plus vrai en été. Utiliser l’eau de pluie pour le remplissage de votre piscine est un excellent moyen d’alléger votre facture. Mieux, il s’agit d’une solution à la fois économique et écologique. Dans ce dossier, découvrez comment utiliser l’eau de pluie pour votre piscine. 

L’eau de pluie, une ressource naturelle inépuisable pour votre piscine

Pour les propriétaires de maison individuelle, la récupération des eaux de pluie revêt une importance stratégique.

Éviter les gaspillages

Conformément à la réglementation en vigueur, il est interdit dans certaines régions de rejeter dans les égouts les eaux pluviales qui ruissellent sur les toitures. Ce qui constitue d’ailleurs un véritable gâchis. En effet, elles sont une ressource naturelle intarissable.
Pourtant, quand elles tombent au niveau du toit, elles sont directement rejetées vers les évacuations publiques, et ce, de façon impropre. Il existe toutefois diverses possibilités pour les récupérer et les utiliser. Il s’agit d’une alternative intéressante pour faire des économies sur votre consommation d’eau.

Remplir ou faire l’appoint d’eau de la piscine

Ces deux dernières décennies, les piscines privées ont connu un fort engouement. D’une part, elles sont devenues plus accessibles en termes de prix. D’autre part, les particuliers sont conscients des différents avantages de posséder chez soi un tel équipement.
Malheureusement, cela a pour effet d’appauvrir les ressources en eau potable. Afin d’y remédier, utiliser l’eau de pluie pour votre piscine apparaît comme une solution évidente. Filtrée et traitée dans les règles de l’art, elle peut être utilisée afin de remplir votre bassin ou pour faire l’appoint d’eau de votre piscine.

Profiter de nombreuses autres utilisations possibles

Les eaux pluviales, une fois qu’elles sont filtrées et traitées, ont plusieurs utilisations possibles. Outre le remplissage du bassin et l’appoint d’eau de la piscine, elles peuvent être valorisées dans tout votre habitat.
La récupération des eaux pluviales des toitures n’est pas compliquée. Il suffit de disposer d’un peu de terrain pour les besoins de la pose de la cuve. Vous y adjoignez par la suite un système de filtration et de traitement, une pompe et un réseau de distribution de l’eau.

La récupération, le stockage et l’utilisation de l’eau de pluie pour votre piscine

Avant son utilisation pour le remplissage et l’appoint d’eau pour votre piscine, l’eau de pluie doit d’abord être collectée et stockée dans le respect des normes. Le fonctionnement du système de récupération et de stockage est globalement simple, mais sa conception et sa mise en place nécessitent l’expertise d’un professionnel.
Lorsque les eaux pluviales tombent sur la toiture de votre maison, elles ruissellent et se dirigent vers les gouttières. Puis, elles passent dans les descentes de gouttières qui se situent le long des murs. À ce stade de la collecte, vous avez la possibilité d’installer une première filtration anti-feuilles grâce à la pose de crapaudine.

Filtration

Ensuite, les eaux de pluie récupérées sont acheminées vers la cuve de stockage. Pour ce faire, il faut un tuyau pour relier entre elles les gouttières et la cuve. Cependant, afin d’éliminer efficacement les impuretés avant la descente des eaux dans la cuve, elles doivent être filtrées. Après cette étape, elles peuvent enfin être stockées.

Distribution

En ce qui concerne la distribution, elle se fait de deux manières. Si vous avez opté pour une cuve hors sol, les eaux de pluie sont distribuées par robinets.
En revanche, si vous avez fait installer une cuve enterrée, un système de pompage est indispensable. La distribution est alors effectuée par le biais d'un réseau indépendant de celui de l’eau de ville.

Les critères de choix du récupérateur d’eau de pluie piscine

Avant de penser à profiter de votre eau de pluie pour votre piscine, il faut vérifier la faisabilité ou non de votre projet. De même, le choix du type de récupérateur est basé sur des critères stricts.

Préalables à l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie

Les eaux pluviales sont une énergie renouvelable. Avant d’y investir, diverses conditions doivent être réunies. En premier lieu, il est essentiel de vous assurer que votre terrain dispose de l’espace utile à l’installation de la cuve et le déploiement du système pour le remplissage ou l’appointement d’eau de votre bassin. Discrète, une cuve enterrée est la solution qui n’a aucun impact sur l’esthétique de votre aménagement extérieur.
L’utilisation des eaux de pluie collectées influe aussi sur le choix de la cuve. Dans le cas qui nous intéresse, une cuve enterrée ou une citerne souple sont les possibilités qui s’offrent à vous. Ce qui implique par la même occasion un budget minimal à préparer. Par exemple, pour une cuve enterrée, vous devez prévoir dans les 900 euros au minimum.

Critères de choix d’un système de récupération d’eaux pluviales

Plusieurs types de systèmes de collecte d’eau de pluie pour piscine sont disponibles sur le marché. Pour ne pas vous tromper, il est fortement conseillé de vous baser sur des critères précis. Le premier porte sur le matériau. L’idéal est le béton qui permet notamment le stockage d’eau potable. Les récupérateurs en plastique sont plutôt réservés aux travaux de nettoyage.
Le prochain critère de sélection concerne le volume de la cuve. Elle doit tenir compte de la fréquence de la pluie et de l’usage des eaux de pluie stockées. Plus sa capacité est grande, plus vous pouvez faire d’importantes économies d’eau potable.
La complexité de l’installation constitue un autre critère de choix à considérer. À titre d’exemple, une cuve en polyéthylène est plus facile à poser qu’une cuve en béton. Le dernier critère est le prix.

Les différents types de récupérateurs d’eau de pluie piscine

Si les besoins en eau constituent le premier paramètre à prendre en compte dans le choix du modèle adéquat, les considérations techniques et esthétiques ne sont pas non plus à négliger.

Récupérateurs d’eaux pluviales aériens

D’un volume allant de 200 à 2 000 litres, les récupérateurs d’eaux pluviales aériens sont faits avec de la résine de synthèse comme le polyéthylène et le polypropylène. Conçus pour résister aux chocs et aux rayons ultraviolets, ils sont proposés dans une large variété de formes et de coloris pour faciliter au maximum leur intégration dans votre jardin. De ce fait, vous pouvez trouver des modèles à la fois design et originaux pour satisfaire tous les goûts et apporter une touche décorative supplémentaire.
Si vous vous trouvez dans une région soumise à des précipitations importantes, il est possible de les installer en série afin de multiplier votre capacité de stockage d’eau de pluie pour le remplissage de votre piscine.

Récupérateurs d’eaux pluviales enterrés

Les récupérateurs d’eaux pluviales enterrés sont fabriqués en matériaux rigides comme le béton, le polyéthylène haute densité et l’acier. Ils sont conçus pour répondre aux besoins importants en eau de pluie pour votre piscine. En effet, les modèles courants offrent une capacité de stockage variant de 1 500 à 5 000 litres.
Néanmoins, vous pouvez trouver des cuves pour des besoins encore plus élevés avec un volume allant jusqu’à 20 000 litres. En revanche, leur installation est plus complexe. Par exemple, si votre sol est argileux, vous devez encore installer un drainage autour de votre cuve pour l’évacuation des eaux souterraines.

Récupérateurs d’eaux pluviales souples

Le dernier type de récupérateur d’eau de pluie piscine est le réservoir souple. Ce récupérateur d’eaux pluviales est proposé dans deux principaux modèles : la grande poche cubique et la bâche informe.
Il est obligatoire que la surface de pose soit parfaitement plane pour la stabilité de l’installation. Elle doit aussi correspondre aux dimensions de la cuve auxquelles vous ajoutez un mètre. Sa capacité de stockage est variable. Elle va de 1 000 à 20 000 litres.

Les accessoires pour récupérateurs d’eau de pluie pour piscine

En fonction du type de récupérateur d’eau de pluie pour piscine que vous avez choisi, vous pouvez l’enrichir avec un vaste choix d’accessoires. L’objectif est de simplifier son installation, de faciliter son utilisation ou d’améliorer la qualité de l’eau. Parmi les accessoires les plus courants figurent le socle, le robinet, le couvercle, le collecteur filtrant, les kits de connexion, etc.
Par ailleurs, pour information, les eaux pluviales doivent être filtrées et traitées avant de les utiliser pour le remplissage de votre bassin ou l’appoint d’eau de votre piscine. Cela est incontournable afin de garder l’équilibre chimique indispensable pour une eau de baignade confortable et sans le moindre risque pour les utilisateurs. En effet, elles ont des caractéristiques différentes de l’eau issue du réseau d’eau potable : composition, pH, etc.
Pour la filtration de l’eau de pluie pour votre piscine, vous pouvez opter, par exemple, pour la filtration centrifuge Cintropur NW32-TE (Réf : 506085). Ce dispositif vous permet d’obtenir une eau propre débarrassée des particules de calcaire, de rouille, etc. Et, une eau correctement filtrée est facile à traiter.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    L’entretien du liner d’une piscine Gre Pool ne doit pas être négligé. En effet, cette étape est indispensable pour préserver la durée de vie de son matériel, mais aussi garantir la qualité de l’eau. Il est donc nécessaire d’adopter les bonnes habitudes afin d’éviter une dégradation accélérée du liner de sa piscine.

  • Guide piscine hors-sol

    Avoir une piscine privée dans le jardin est un rêve pour beaucoup de personnes. Et pourtant, peu osent sauter le pas. Cela est notamment dû aux nombreuses idées reçues dont souffre ces espaces de baignade. Pourtant, avoir un espace de baignade privatif dans le jardin augmente la valeur du patrimoine immobilier. Cela permet aussi de créer un espace de vie qui fera le bonheur des petits comme des grands. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître avant de construire une piscine privée.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine ronde est un modèle très apprécié des consommateurs. Très pratiques et agréables à regarder, ces bassins de nage trouvent facilement une place dans tous les jardins. Il existe néanmoins une grande variété de modèles de piscines de forme arrondie. Comment choisir celui qui vous convient le mieux ? Découvrez dans ce guide les différentes variétés d’espaces de baignade arrondies, leurs avantages et inconvénients ainsi que les critères de choix.

  • Guide piscine hors-sol

    La construction d’un bassin hors-sol est une solution très simple pour embellir son jardin ou sa terrasse. Cela permet aussi de profiter d’un espace de fraîcheur et de détente pour oublier ses tracas. Ces pièces d’eau peuvent néanmoins prendre différentes configuration. Il est donc important de bien préparer son projet, afin d’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques conseils qui vont vous aider à aménager un bassin d’ornementation hors-sol dans un espace extérieur.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine en bois connaît un succès grandissant auprès du public. Cela n’a rien de surprenant puisque ces bassins de nage sont peu chers, élégants et intègrent aisément tout type d’environnement. De plus, il existe une grande variété de modèles, et ces espaces de baignade peuvent être installés hors-sol ou être enterrés.

  • Guide piscine hors-sol

    Quoi de mieux qu’une piscine pour profiter des plaisirs de l’eau dans son jardin ? Pourtant, choisir le modèle idéal est loin d’être simple. En effet, ces bassins se déclinent sous différentes gammes, qui présentent chacun ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de prendre cela en compte avant d’entreprendre des travaux de construction.