Est-il possible de chauffer une piscine naturelle ?

Est-il possible de chauffer une piscine naturelle ?

Chauffer une piscine naturelle semble intéressant pour gagner en confort, surtout lorsque la température ambiante est en baisse. Pourtant est-ce un choix écologique ? Et quel serait l’impact du chauffage sur la qualité de l’eau ? Après tout, l’écosystème d’une piscine biologique est assez fragile, et il faut éviter de le perturber. 

Fonctionnement d’une piscine naturelle

Avant d’envisager de chauffer son étang de baignade, il nous paraît important de définir ce qu’est une piscine naturelle. Cela permet également d’en savoir plus sur le mode de fonctionnement de cet espace de baignade écologique.

Présentation de la piscine naturelle

La piscine naturelle, ou étang de baignade, se définit comme un espace de baignade qui n’a aucun impact nocif sur l’environnement. En effet, contrairement aux piscines traditionnelles, ces bassins n’ont besoin d’aucuns produits chimiques pour traiter l’eau. L’épuration et la filtration sont effectuées par des plantes, ce qui permet de nager dans une eau propre et très agréable.
Les piscines naturelles sont inspirées des lacs et des étangs que l’on retrouve dans la nature. D’ailleurs elles ont souvent une apparence semblable à celle d’un étang, dans lequel poussent différentes plantes aquatiques. Cela leur permet de s’insérer discrètement dans tous les jardins, à condition qu’ils soient suffisamment vastes.

Principe de fonctionnement d’une piscine naturelle

Le mode de fonctionnement d’une piscine naturelle s’inspire des lagons et des étangs. En effet, ces espaces aquatiques utilisent la capacité d’épuration des plantes et des micro-organismes pour éliminer les polluants dans l’eau.
Pour y parvenir, les piscines naturelles ont une structure particulière qui se compose de trois zones distinctes :
  • La zone de baignade : elle peut prendre des formes et des dimensions variées. Comme son nom l’indique, cet espace est dédié aux nageurs et à la baignade.
  • La zone d’épuration : également connue sous le nom de zone de lagunage, elle occupe une superficie similaire à celle de la zone de baignade, mais est moins profonde. Dans cet espace cohabitent des plantes épuratives, des animaux aquatiques ainsi que des micro-organismes. Ensemble, ils assurent la filtration mais aussi le traitement biologique de l’eau.
  • La zone de régénération : cet espace a pour objectif d’enrichir l’eau en oxygène. Cela peut se faire par le biais de chutes d’eau, qui leur confère un certain charme. L’apport en oxygène peut également être réalisé par des plantes dites oxygénantes.
Afin d’éviter tout phénomène de stagnation, qui va favoriser la prolifération des algues, une pompe se charge de faire circuler l’eau de la zone de baignade vers la zone d’épuration. Elle s’écoule ensuite sous l’effet de la gravite vers la zone de baignade.

Chauffer une piscine naturelle, est-ce raisonnable ?

D’un point de vue purement technique, il n’existe pas de raisons pour lesquelles il serait impossible de chauffer une piscine naturelle. Cependant, il s’agit-là d’une opération assez délicate, puisqu’il faut préserver un équilibre entre confort et équilibre de l’écosystème.

Les avantages à chauffer une piscine naturelle

Installer un système de chauffage sur une piscine naturelle réduit la dépendance vis-à-vis du soleil. Sans chauffage, la température de l’eau est à température ambiante et seul le soleil réchauffe le bassin. De ce fait, lorsqu’il fait frais la température de baignade baisse également.
Chauffer une piscine biologique est une solution pour accroître la saison des baignades. En effet, ces équipements permettent d’avoir une eau bonne température sans dépendre des conditions climatiques. Il est ainsi possible de nager même si le temps est un peu frais.
Enfin, chauffer une piscine est surtout une méthode pour gagner en confort. Non content d’élever la température de l’eau, les systèmes de chauffage maintiennent également une température constante dans la piscine. Cela permet d’éviter les sensations de froid durant les séances de natation.

Les contraintes à respecter

D’une manière générale, il est préférable d’éviter de chauffer artificiellement une piscine naturelle. En effet, ces bassins ont été conçus dans une optique écologique. Or, pour chauffer une piscine, il faut consommer de l’énergie, ce qui est contraire aux idées écologiques.
Il faut également savoir que chauffer l’eau artificiellement peut avoir un impact sur l’écosystème d’une piscine biologique. Or, l’équilibre biologique du lagon est un élément fondamental pour que le traitement de l’eau se passe sans encombre.
Lorsque la température de l’eau dépasse un certain seuil, cela élimine certaines bactéries indispensables pour la purification de l’eau. Cela va également réduire le taux d’oxygène dans l’eau. Cette situation va perturber le développement de la faune et des micro-organismes qui ont élu domicile dans le lagon.
De ce fait, si vous souhaitez réellement chauffer votre piscine naturelle, il est conseillé de ne pas dépasser une température de 24 à 25 °C en été. Cela permet de préserver l’écosystème du lagon tout en gagnant en confort.

Quelles sont les solutions de chauffage pour piscine naturelle ?

Il peut arriver que chauffer une piscine ne soit pas un caprice, mais bel et bien une nécessité. En effet, cela permet d’éviter de se baigner dans une eau trop froide lorsque le soleil se fait discret. Toutefois, quitte à chauffer son étang de baignade, autant opter pour une solution écologique. Deux options peuvent ainsi se présenter : le chauffage solaire et la pompe à chaleur.

Chauffage solaire

Le soleil est l’une des sources d’énergie les plus écologiques. Il est entièrement gratuit et fournit une énergie quasiment illimitée. D’ailleurs, le soleil assure naturellement le chauffage d’une piscine naturelle, notamment parce que la zone de lagunage est peu profonde.
Cependant, il est tout à fait possible de compléter son action en installant quelques sources de chaleur supplémentaires, tels que des capteurs solaires. Ces équipements récupèrent efficacement les calories présentes dans les rayons du soleil et les retransmettent dans l’eau de votre piscine.
Les capteurs solaires se présentent sous la forme de tuyaux noirs en plastique enroulés sur eux-mêmes. Ils peuvent être surmontés d’un dôme en polycarbonate, qui permet de gagner en performance de chauffage.
Ces équipements de chauffage doivent être installés en série avec la pompe de piscine, puisque ce dispositif assure la circulation de l’eau dans le bassin biologique. Une fois que l’eau circule dans le capteur solaire, il récupère les calories qui y ont été accumulées afin de chauffer la piscine.
Le chauffage solaire permet d’élever la température de l’eau de quelques degrés, 5 °C au maximum. De plus, le système est d’une grande simplicité et donc d’une grande fiabilité. Ces équipements de chauffage ont une durée de vie très importante, 10 ans environ.
Néanmoins, il faut savoir que leurs performances sont dépendantes de l’exposition au soleil. De plus, il n’est pas possible de contrôler le chauffage ou de maintenir la température de baignade a un niveau déterminé.

Pompe à chaleur

La pompe à chaleur est une autre solution de chauffage écologique pour les piscines naturelles. Certes, ce dispositif consomme de l’électricité. Néanmoins, leur consommation énergétique est négligeable en comparaison de la production de chaleur.
Ces performances s’expliquent notamment par le mode de fonctionnement de ces dispositifs de chauffage. En effet, une pompe à chaleur pompe littéralement la chaleur qui se trouve dans l’air ambiant. Il s’agit-là encore d’une énergie gratuite, abondante et renouvelable.
Les pompes à chaleur pour piscine ont l’avantage d’être compatibles avec tous les bassins de nage, même les étangs de baignade. De plus, ces appareils sont assez faciles à installer, puisqu’il suffit de les connecter au réseau hydraulique de la piscine.
Il faut également savoir que les pompes à chaleur ne se contentent pas de chauffer l’eau de baignade. Elles peuvent également maintenir la température sur un niveau prédéterminé. Vous pouvez ainsi nager dans votre piscine naturelle, sans craindre les coups de froid dus à un manque de soleil.
Ces appareils de chauffage sont par ailleurs assez simples à utiliser. Une fois installé, il suffit de lui indiquer la température de consigne. Il se charge alors de chauffer l’eau et s’arrête tout seul une fois que la température souhaitée est atteinte.
Toutefois, si une pompe à chaleur peut étendre assez significativement la période de baignade, elle ne peut être utilisée tout au long de l’année. Une fois que la température de l’air passe sous un certain seuil, en général 10 °C, elle ne peut plus récupérer les calories de l’air pour chauffer la piscine.

Les erreurs à éviter

Le moyen le plus simple pour chauffer une piscine serait de la couvrir quand elle n’est pas utilisée. En effet, cela permet d’éviter que les calories accumulées soient transférées dans l’air, ce qui va abaisser la température de baignade.
En général, il suffit de construire un abri ou d’installer une bâche à bulle pour couvrir son espace de baignade. Or, si cette solution est efficace sur une piscine traditionnelle – qu’elle soit creusée ou hors-sol – elle est prohibée dans le cas d’une piscine naturelle.
Comme vu précédemment, le soleil est la principale source de chaleur dans une piscine naturelle. Il serait ainsi tentant d’optimiser l’ensoleillement du bassin, pour accumuler plus vite les calories. Là encore, il faut absolument éviter cela et prioriser une exposition modérée au soleil.
 
Il faut savoir que si le soleil fournit des calories à la piscine, il fournit également de l’énergie aux plantes, aux bactéries et aux algues. Un excès de soleil peut ainsi favoriser le développement des algues, et ainsi perturber l’équilibre de l’écosystème de la zone de lagunage.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    L’entretien du liner d’une piscine Gre Pool ne doit pas être négligé. En effet, cette étape est indispensable pour préserver la durée de vie de son matériel, mais aussi garantir la qualité de l’eau. Il est donc nécessaire d’adopter les bonnes habitudes afin d’éviter une dégradation accélérée du liner de sa piscine.

  • Guide piscine hors-sol

    Avoir une piscine privée dans le jardin est un rêve pour beaucoup de personnes. Et pourtant, peu osent sauter le pas. Cela est notamment dû aux nombreuses idées reçues dont souffre ces espaces de baignade. Pourtant, avoir un espace de baignade privatif dans le jardin augmente la valeur du patrimoine immobilier. Cela permet aussi de créer un espace de vie qui fera le bonheur des petits comme des grands. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il faut connaître avant de construire une piscine privée.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine ronde est un modèle très apprécié des consommateurs. Très pratiques et agréables à regarder, ces bassins de nage trouvent facilement une place dans tous les jardins. Il existe néanmoins une grande variété de modèles de piscines de forme arrondie. Comment choisir celui qui vous convient le mieux ? Découvrez dans ce guide les différentes variétés d’espaces de baignade arrondies, leurs avantages et inconvénients ainsi que les critères de choix.

  • Guide piscine hors-sol

    La construction d’un bassin hors-sol est une solution très simple pour embellir son jardin ou sa terrasse. Cela permet aussi de profiter d’un espace de fraîcheur et de détente pour oublier ses tracas. Ces pièces d’eau peuvent néanmoins prendre différentes configuration. Il est donc important de bien préparer son projet, afin d’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques conseils qui vont vous aider à aménager un bassin d’ornementation hors-sol dans un espace extérieur.

  • Guide piscine hors-sol

    La piscine en bois connaît un succès grandissant auprès du public. Cela n’a rien de surprenant puisque ces bassins de nage sont peu chers, élégants et intègrent aisément tout type d’environnement. De plus, il existe une grande variété de modèles, et ces espaces de baignade peuvent être installés hors-sol ou être enterrés.

  • Guide piscine hors-sol

    Quoi de mieux qu’une piscine pour profiter des plaisirs de l’eau dans son jardin ? Pourtant, choisir le modèle idéal est loin d’être simple. En effet, ces bassins se déclinent sous différentes gammes, qui présentent chacun ses propres avantages et inconvénients. Il est donc important de prendre cela en compte avant d’entreprendre des travaux de construction.