Matelas gonflable qui se dégonfle, que faire ?

Matelas gonflable qui se dégonfle, que faire ?

Alors que vous vous reposez paisiblement dans les bras de Morphée, votre sommeil est perturbé car votre matelas gonflable se dégonfle. Voici une situation peu confortable, voire embarrassante. La question se pose alors, comment faire pour y remédier ? Découvrez dans ce guide les raisons de ces fuites d’air, ainsi que diverses techniques pour éviter que votre couchage ne se dégonfle à nouveau. 

Pourquoi un matelas gonflable se dégonfle ?

Lorsqu’un matelas gonflable perd de l’air petit à petit, il est courant de penser à une fuite. Or, il faut savoir que cette situation n’a rien d’anormal. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène.
 

Le matelas prend forme

Il n’est pas rare qu’une fois gonflé, un matelas pneumatique neuf se dégonfle petit à petit. Cela ne signifie pas que le produit est défectueux. Néanmoins, comme il s’agit de sa première utilisation, le couchage va prendre forme, ce qui engendre quelques baisses de pression.
En pratique, une fois gonflé, les parois d’un matelas pneumatique neuf vont s’étirer légèrement durant la nuit. Le matelas se ramollit alors, ce qui fait souvent penser à une fuite d’air. Dans ce cas, il suffit de regonfler le couchage jusqu’à ce qu’il redevienne parfaitement ferme.

 

Une question de densité d’air

Un matelas gonflable peut se ramollir durant la nuit, car l’air qui s’y trouve est de moins en moins dense. Cela n’a rien de surprenant, puisqu’un air chaud est plus dense qu’un air froid, ou plutôt, un air chaud prend plus de place qu’un air frais.
Ces variations de densité peuvent se produire lorsque vous utilisez un gonfleur électrique pour remplir d’air les boudins de votre couchage pneumatique. À cause de la compression, l’air qui entre dans le matelas s’échauffe légèrement. Il va pourtant refroidir progressivement, ce qui engendre un ramollissement de votre couchage.

 

Une variation de température

La température ambiante peut aussi avoir une influence sur la pression de l’air se trouvant dans le matelas. Lorsqu’il fait chaud, l’air prend plus de place et le matelas se montre plus ferme. Toutefois, durant la nuit, il fait plus frais. Le matelas devient alors plus mou.
Vous pouvez vivre cette expérience lorsque vous exposez votre meuble pneumatique au soleil avant de le remettre dans l’espace nuit. Cela peut aussi se produire lorsque le matelas est pose sur un sol pendant une longue période.

 

Comment éviter qu’un matelas gonflable ne se dégonfle ?

Si votre matelas se dégonfle durant la nuit, vous n’avez pas d’autre solution que de le regonfler avant de vous rendormir. Néanmoins, il existe différentes techniques permettant d’éviter que cette situation ne se reproduise dans le futur.

 

Préparer l’emplacement du matelas

Cela peut sembler cliché, pourtant, bien préparer sa zone de couchage est indispensable pour profiter pleinement de son matelas pneumatique. Cette étape est d’ailleurs tout aussi importante que le fait de bien choisir le niveau de pression.
Si vous utilisez votre matelas gonflable en intérieur, il n’y a pas beaucoup de travaux de préparation à effectuer. Le sol y est naturellement lisse et plat. Vous devez toutefois retirer tous les petits objets susceptibles de percer votre couchette.
Si vous comptez dormir en extérieur, par exemple en camping, la situation se corse un peu. En effet, le sol sera probablement irrégulier. De plus, il y aura probablement de nombreux petits objets qui pourraient détériorer les parois du matelas si vous ne les retirez pas de la zone de couchage.
Dans ce cas, il est conseillé de bien inspecter l’emplacement choisi, et de retirer tous les petits éléments qui peuvent endommager votre sommier, avant de l’installer. Cela est le cas des petits cailloux, des morceaux de racines ainsi que des branchages qui traînent par terre.

 

Une température ambiante constante

Comme mentionné précédemment, les matelas gonflables sont sensibles aux variations de température. Ainsi, le meilleur moyen pour éviter que votre couchage ne se détende serait de stabiliser la température ambiante au sein de la zone de couchage.
Il est vrai, qu’en pleine nature, il est rare d’emporter avec soi un système de climatisation. Néanmoins, si vous utilisez votre matelas gonflable en tant que couchage d’appoint à la maison, vous pouvez utiliser votre chauffage pour éviter que la température ambiante ne baisse brusquement.
Pour cela, il est conseillé de d’abord maintenir une température ambiante dans la pièce, avant de procéder au gonflage du matelas. Par la suite, vous devez maintenir ce même niveau de température tout au long de la nuit.

 

Une distribution uniforme de la pression

Les matelas gonflables premier prix sont particulièrement sensibles aux déformations. En effet, le fait d’appliquer un poids et une pression constante sur une des zones du matelas provoquent un étirement des matériaux. Cela peut entraîner des déchirures voire même des fuites d’air.
Pour éviter que cela ne se produise, vous devez vous allonger uniquement à plat sur votre lit pneumatique. Il faut également éviter de s’asseoir dessus, au risque d’user le revêtement du matelas ou de déformer le couchage.
Or, cela limite les possibilités offertes par les couchages pneumatiques. Pour y remédier, les fabricants de matelas pneumatiques tels qu’Intex ou Bestway ont développé de nouveaux textiles qui résistent mieux à l’usure et à la déformation. Cela est le cas de la fibre Fiber Tech d’Intex ou des technologies Fortech ou Tritech de Bestway.
De ce fait, vous profitez de plus de confort en investissant dans un matelas de nouvelle génération tel que le matelas gonflable Intex Airbed Comfort (réf : COMFORT) ou le lit gonflable Bestway Premium Tritech (réf : 67403). Ces couchages se montrent suffisamment fermes et résistant pour que vous vous asseyiez dessus pendant une période prolongée, sans se dégonfler.

 

Opter pour un matelas gonflable avec gonfleur intégré

Il existe une solution assez simple pour éviter de dormir sur un matelas qui se dégonfle durant la nuit. Les fabricants de matelas gonflables ont, en effet, mis au point de nouveaux produits dotés d’un gonfleur électrique intégré.
Ces derniers peuvent avoir des dispositifs pouvant détecter les pertes de pression. Le gonfleur se met alors automatiquement en marche, pour éviter que le couchage ne devienne trop mou. Vous évitez ainsi les désagréments durant la nuit.

 

Comment réparer un matelas gonflable ?

Si d’aventure, vous vous retrouvez les fesses au sol durant la nuit, cela n’a rien à voir avec un changement de température ou de pression. Il est fort probable que votre matelas gonflable est percé. Heureusement, il existe des solutions pour le réparer en cas de crevaison.

 

Détecter la fuite

Afin de réparer une crevaison, il faut tout d’abord détecter l’origine de la fuite d’air. Pour y parvenir, vous devez dans un premier temps gonfler votre matelas pneumatique. Cela fait augmenter la pression, et force l’air à sortir au niveau de la fuite.
Le moyen le plus simple pour détecter une fuite consiste à utiliser un peu d’eau savonneuse. En effet, en traversant une fine couche d’eau imbibée de savon, l’air provoque la formation de petites bulles. Il est ainsi plus simple de trouver l’origine de la fuite.
Vous devez dans un premier temps concentrer vos recherches au niveau de la valve de gonflage. Si de l’air s’en échappe, il est peu probable que vous puissiez le réparer. Dans ce cas, mieux vaut commander un nouveau modèle pour remplacer celui défectueux.
Si la valve de gonflage ne présente aucune anomalie, vous pouvez inspecter les coutures et le revêtement du lit pneumatique. Commencez par le bas du matelas. Cette zone est en contact avec le sol, et s’use ainsi plus rapidement.
Une fois que vous avez détecté l’origine de la fuite, essuyez le savon avec une éponge propre. Vous pouvez ensuite vous servir d’un marqueur pour entourer l’emplacement de la fuite. Il ne vous reste plus qu’à dégonfler et laisser sécher votre couchage avant de procéder à la réparation proprement dite.

 

Utiliser un kit de réparation

Le meilleur moyen pour réparer votre matelas gonflable consiste à utiliser un kit de réparation. Ce dernier contient généralement de la colle pour PVC, du papier verre ainsi que de la rustine destinée aux équipements pneumatiques.
Avant de procéder à la réparation, il est important que le matelas soit entièrement dégonflé. Vous devez tout d’abord poncer légèrement les aspérités qui entourent le trou. Cela est incontournable si le trou se trouve sur le dessus du matelas, puisqu’ils ont généralement un revêtement en velours.
Par la suite, vous pouvez utiliser un peu d’eau savonneuse ou de l’isopropanol afin de nettoyer la zone trouée. Le but est d’enlever toutes les traces de poussières ou de saletés afin que la rustine puisse bien adhérer au revêtement du matelas pneumatique.
Une fois la zone à réparer bien sec, utiliser un ciseau pour découper un morceau de rustine. Ce dernier doit couvrir une surface plus importante que le trou. Il ne vous reste plus qu’à appliquer ce patch sur votre lit pneumatique, tout en exerçant une pression uniforme pendant quelques secondes. Cela permet de retirer toutes les bulles d’air.
Il ne vous reste plus qu’à laisser la colle sécher pendant quelques heures avant d’utiliser à nouveau votre matelas gonflable.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    Vous avez une piscine enterrée, semi-enterrée ou hors-sol qui reste tout au long de l’année dans votre jardin ? La bâche d’hivernage pour piscine fait partie des équipements que vous devez acheter afin de protéger votre bassin durant la saison froide. Cette couverture garde propre l’intérieur de la piscine et évite les dégâts pouvant être causés par les intempéries. Vous devez simplement trouver une bâche d’hivernage adaptée à votre piscine.

  • Guide traitement piscine

    Le flotteur d’hivernage de piscine est un accessoire incontournable à installer durant la saison froide pour lutter contre la formation de gel. En effet, ce dernier peut causer des fissures sur la structure ainsi que sur les équipements de votre bassin. Le flotteur d’hivernage de piscine est obligatoire dans le cadre d’un hivernage passif. Quelles sont ses utilités ? Comment fonctionne-t-il ? Combien de flotteurs d’hivernage avez-vous besoin pour votre piscine ? Les réponses à toutes ces questions dans ce dossier.

  • Guide traitement piscine

    Une piscine qui reste à l’extérieur doit être hivernée. Cette procédure est requise lorsque la température descend en dessous des 12 °C. L’hivernage doit se faire correctement afin d’empêcher l’endommagement de la piscine durant l’hiver. Pour procéder, vous devez vous doter d’un bidon de produit d’hivernage pour piscine. De quoi s’agit-il ? Quelles sont ses utilités ? Et, comment vous en servir ? Découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur le produit d’hivernage pour piscine en bidon.

  • Guide traitement piscine

    L’été vient de s’écouler. Bientôt, vous n’allez plus utiliser votre piscine. Il vous faudra alors procéder à son hivernage. Votre bassin doit, en effet, être bien préparé pour affronter le froid de l’hiver. Cette étape est indispensable pour le garder intact au retour de la saison de baignade. Si elle est bien effectuée, vous retrouvez votre piscine en excellent état au printemps. L’hivernage d’une piscine peut être effectué avec ou sans produit. Dans quels cas est-il possible d’effectuer un hivernage d’une piscine sans produit ? Et comment procéder ? Profitez de ce guide pour garantir la réussite de cette opération.

  • Guide piscine enterrée

    Avoir une piscine dans son jardin est un véritable privilège. Cette installation agrémente vos vacances d’été et améliore votre bien-être quotidien. Pour que votre bassin puisse fonctionner correctement, il faut garder son eau à un niveau correct. Votre piscine ne doit contenir ni trop d’eau ni trop peu d’eau. Si vous ne veillez pas sur votre piscine, elle risque d’être trop pleine et de déborder, surtout durant la période des pluies, et cela peut causer de nombreux dommages. Pour éviter cela, découvrez dans ce dossier le danger que cela présente, ainsi que les précautions à prendre en cas de piscine trop pleine.

  • Guide traitement piscine

    Vous devez désinfecter correctement l’eau de votre piscine afin de la garder propre, saine et limpide. Pour cela, il existe différents produits de traitement au choix. Après le chlore, l’oxygène actif est le produit le plus prisé par les propriétaires de piscine pour traiter leur eau de baignade. En effet, celui-ci a un puissant effet désinfectant. Mais pour qu’il fasse son effet, ce produit chimique doit être correctement dosé. Un surdosage d’oxygène actif dans votre piscine peut présenter des risques.