Comment bien dormir sur un matelas gonflable ?

Comment bien dormir sur un matelas gonflable ?

Dormir sur un matelas gonflable peut s’avérer pratique en diverses occasions, en particulier en camping. Ces couchages offrent un niveau de confort qui n’est pas négligeable. Cependant, il peut arriver que les néophytes n’apprécient pas l’expérience, car elle peut sembler complexe. Nous vous proposons ainsi quelques conseils pour bien utiliser votre matelas gonflable, et ainsi profiter d’une bonne nuit de sommeil. 

Bien gonfler son matelas gonflable

Avoir une bonne pression de gonflage est indispensable pour bien dormir sur un matelas gonflable. Toutefois, cela s’avère souvent plus facile à dire qu’à faire. En effet, si le matelas est trop ferme, vous risquez d’avoir mal au dos durant la nuit, et d'abîmer votre couchage. Un matelas sous-gonflé n’est pas non plus idéal. Il va s’affaisser sous-votre poids, et ne sera en rien confortable.

Éviter de surgonfler son matériel

Il est tentant de croire qu’en sur-gonflant son matelas, ce dernier sera plus agréable. Pourtant, rien n’est moins vrai. Cela va non-seulement vous donner l’impression de vous allonger sur un bloc de béton. Mais en plus, le sur-gonflage est le principal facteur d’usure d’un lit pneumatique.
Il existe un test assez simple pour savoir si un matelas pneumatique est bien gonflé. Il suffit de s’asseoir dessus, lorsqu’il est assez ferme. Vous devez alors sentir que vos fesses se rapprochent du sol. Lorsque vous allez vous allonger sur le lit pneumatique, la pression de l’air va se répartir de manière uniforme autour de votre corps. Vous aurez alors l’impression de dormir sur un nuage.
Si vous possédez un manomètre, il sera beaucoup plus simple d’ajuster la pression de gonflage de votre matelas pneumatique. D’une manière générale, le niveau de pression idéal est de 0,3 PSI. Cependant, il se peut que vous appréciez les lits plus fermes. Dans ce cas, vous pouvez augmenter légèrement la pression de gonflage, sans jamais dépasser les 0,5 PSI.

Préparer l’emplacement de couchage

Une bonne préparation de la zone de couchage est tout aussi important que de bien gonfler son matelas gonflable. En effet, il faut éviter d’installer son couchage n’importe où et n’importe comment. Cela reste le meilleur moyen pour l’endommager.

Préparer le terrain

Bien préparer le terrain reste le meilleur moyen pour éviter les crevaisons durant la nuit. Voilà pourquoi ce sera la première chose à faire avant de commencer à gonfler votre couchage.
Dans un premier temps, il est important de retirer tout ce qui serait susceptible de percer le revêtement du lit pneumatique. Inspectez bien le sol, et enlevez les petits cailloux, les épines, les branchages et tous les morceaux de bois.
Il faut également vous assurer que votre matelas gonflable ne sera pas installé à proximité d’une source de chaleur. En effet, les matériaux utilisés pour fabriquer ces couchages peuvent être abîmés par les températures élevées.
Enfin, lorsque vous installez votre matelas gonflable, vous devez vous assurer qu’aucun objet ne vient s’appuyer dessus.

Éviter que le matelas ne se dégonfle durant la nuit

Il n’est pas rare qu’un matelas gonflable s’affaisse légèrement durant la nuit. Il s’agit-là d’un phénomène tout à fait naturel qui est lié à la densité de l’air. En effet, durant la nuit, la température ambiante se rafraîchit. Or, un air chaud prend plus de place qu’un air frais. En conséquence, votre couchage risque de se détendre légèrement.
Afin d’éviter que ce phénomène ne soit trop gênant, il est conseillé d’éviter d’exposer son couchage pneumatique à des écarts de températures trop importants. Par exemple, il ne faut pas l’exposer au soleil trop longtemps durant la journée.
En général, vous devez éviter de vous asseoir sur un matelas pneumatique, en particulier s’il s’agit d’un matelas pneumatique. Cela permet d’éviter que le couchage ne se déforme et donne la sensation d’être dégonflé.
Néanmoins, il est facile d’y remédier en investissant dans un modèle qui utilise des textiles de nouvelles générations tels que la fibre Fiber Tech d’Intex ou la fibre Fortech ou Tritech de Bestway. Cela est le cas du matelas gonflable Intex Airbed Comfort (réf : COMFORT) ou du lit gonflable Bestway Premium Tritech (réf : 67403).

Eviter les bruit durant la nuit

Les matelas gonflables ont la réputation d’être un peu bruyants. Cela est dû au fait qu’ils émettent quelques grincements durant les mouvements nocturnes. Il existe néanmoins quelques conseils pouvant augmenter le confort en rendant ces couchages plus silencieux.
Vous pouvez, dans un premier temps, installer un tapis de sol, une couverture ou un tapis à l’emplacement de votre matelas gonflable. Cette précaution permet aussi de prolonger la durée de vie de votre couchage, puisque vous évitez les contacts directs avec le sol.
Ensuite, vous pouvez aussi installer un sur-matelas ou, à défaut, un drap afin d’éviter les contacts directs avec le revêtement en plastique. Ce faisant, votre couchage va également avoir l’apparence d’un vrai lit.

Ranger son matelas gonflable

Après chaque utilisation, il est important de bien ranger son matelas. Cela permet de prolonger sa durée de vie.

Dégonfler son matelas gonflable

La solution la plus efficace pour dégonfler un matelas pneumatique consiste à le laisser se dégonfler par lui-même. Pour cela, vous devez ouvrir la valve de gonflage et attendre patiemment que tout l’air qu’il renferme s’échappe.
Encore une fois, il est conseillé de poser son matelas gonflable sur une surface plane et sans objet saillant pendant le dégonflage. Une fois qu’il est vide, vous pouvez commencer à le plier afin de pouvoir le ranger.
Si vous possédez un matelas de 70 cm de large, vous pouvez le plier en deux dans la largeur avant de le rouler. S’il fait 120 cm de large, vous devrez le plier en 3, et si sa largeur est de 140 cm vous devrez le plier en 4.
Il ne vous reste plus qu’à l’enrouler sur sa longueur pour le comprimer. Commencez par le côté opposé à la valve de gonflage. Cela va permettre d’évacuer progressivement l’air qui reste dans le couchage. Une fois comprimé, il ne vous reste plus qu’à le mettre dans son sac de rangement.

Ranger son matelas gonflable

Si vous êtes en randonnée, vous pouvez ranger votre matelas dans son sac de transport, en attendant la fin de vos vacances. Une fois à la maison, il ne vous reste plus qu’à l’entreposer en attendant de l’utiliser à nouveau.
Le meilleur moyen pour ranger votre matelas pneumatique serait de gonfler légèrement puis de l’entreposer à plat et à température ambiante. Vous pouvez ainsi le placer à l’horizontal sous votre lit, ou bien à la verticale dans un placard.
Néanmoins si votre intérieur s’avère être assez étroit, vous pouvez très bien laisser votre matelas pneumatique dans son sac de rangement. Néanmoins, pour éviter qu’il ne s'abîme, vous devrez l’entreposer dans un endroit sec et ventilé.

Dormir sur un matelas gonflable fait-il mal au dos ?

Le matelas gonflable offre une expérience de sommeil diffèrent d’un matelas traditionnel en mousse. Les personnes souffrant de maux de dos peuvent ainsi hésiter avant de s’allonger sur ces lits. Pourtant, il faut savoir qu’un lit pneumatique offre un très bon niveau de confort, et peut même aider à soulager les douleurs dorsales.
En effet, grâce à l’utilisation des nouvelles générations de fibres textiles, les nouveaux matelas pneumatiques sont non seulement ergonomiques, mais ils offrent aussi un bon soutien au corps. Le couchage épouse parfaitement les formes du corps et s'adapte mieux aux différentes positions que le corps peut prendre durant la nuit.
De plus, le fait de pouvoir jouer sur le niveau de gonflage est un atout non-négligeable. En effet, un matelas trop ferme ou trop mou est le principal facteur des maux de dos au réveil. Contrôler le niveau de gonflage est d’ailleurs plus simple sur certains modèles équipés d’un gonfleur électrique. Cela est notamment le cas du matelas gonflable Airbed Intex Deluxe Rest Bed (réf : DELUXE1).

Comment nettoyer son matelas gonflable ?

Le nettoyage est une composante à part entière de l’entretien d’un matelas pneumatique. Cela est d’ailleurs indispensable après un séjour en pleine nature, puisque le couchage peut avoir tendance à se salir légèrement au contact du sol.
Le nettoyage d’un couchage pneumatique est assez simple lorsque ce dernier ne possède pas une couche de flocage. Le flocage est un revêtement en velours ou en suédine, qui évite les contacts directs entre la peau et le PVC. Dans ce cas, il suffit d’utiliser une éponge et un produit peu agressif, comme le savon de Marseille, pour éliminer les traces de salissures.
Si le matelas possède une couche de flocage, la procédure reste la même. Cependant, il faut faire attention à ne pas trop l’imbiber d’eau savonneuse. En effet, les parties en velours sont assez difficiles à rincer. Une fois nettoyé, il va falloir faire sécher votre équipement au soleil pour éviter la formation de moisissures sur ses parois.
 
Attention, le matelas pneumatique est un équipement relativement fragile. De ce fait, certains gestes sont à proscrire, afin d’éviter de l’endommager. Par exemple, un matelas pneumatique ne doit jamais être lavé en machine. De plus, il ne faut pas utiliser d’aspirateur pour récupérer les restes d’aliments qui peuvent traîner dessus.
Nos derniers articles et guides piscine
  • Guide traitement piscine

    Vous avez une piscine enterrée, semi-enterrée ou hors-sol qui reste tout au long de l’année dans votre jardin ? La bâche d’hivernage pour piscine fait partie des équipements que vous devez acheter afin de protéger votre bassin durant la saison froide. Cette couverture garde propre l’intérieur de la piscine et évite les dégâts pouvant être causés par les intempéries. Vous devez simplement trouver une bâche d’hivernage adaptée à votre piscine.

  • Guide traitement piscine

    Le flotteur d’hivernage de piscine est un accessoire incontournable à installer durant la saison froide pour lutter contre la formation de gel. En effet, ce dernier peut causer des fissures sur la structure ainsi que sur les équipements de votre bassin. Le flotteur d’hivernage de piscine est obligatoire dans le cadre d’un hivernage passif. Quelles sont ses utilités ? Comment fonctionne-t-il ? Combien de flotteurs d’hivernage avez-vous besoin pour votre piscine ? Les réponses à toutes ces questions dans ce dossier.

  • Guide traitement piscine

    Une piscine qui reste à l’extérieur doit être hivernée. Cette procédure est requise lorsque la température descend en dessous des 12 °C. L’hivernage doit se faire correctement afin d’empêcher l’endommagement de la piscine durant l’hiver. Pour procéder, vous devez vous doter d’un bidon de produit d’hivernage pour piscine. De quoi s’agit-il ? Quelles sont ses utilités ? Et, comment vous en servir ? Découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur le produit d’hivernage pour piscine en bidon.

  • Guide traitement piscine

    L’été vient de s’écouler. Bientôt, vous n’allez plus utiliser votre piscine. Il vous faudra alors procéder à son hivernage. Votre bassin doit, en effet, être bien préparé pour affronter le froid de l’hiver. Cette étape est indispensable pour le garder intact au retour de la saison de baignade. Si elle est bien effectuée, vous retrouvez votre piscine en excellent état au printemps. L’hivernage d’une piscine peut être effectué avec ou sans produit. Dans quels cas est-il possible d’effectuer un hivernage d’une piscine sans produit ? Et comment procéder ? Profitez de ce guide pour garantir la réussite de cette opération.

  • Guide piscine enterrée

    Avoir une piscine dans son jardin est un véritable privilège. Cette installation agrémente vos vacances d’été et améliore votre bien-être quotidien. Pour que votre bassin puisse fonctionner correctement, il faut garder son eau à un niveau correct. Votre piscine ne doit contenir ni trop d’eau ni trop peu d’eau. Si vous ne veillez pas sur votre piscine, elle risque d’être trop pleine et de déborder, surtout durant la période des pluies, et cela peut causer de nombreux dommages. Pour éviter cela, découvrez dans ce dossier le danger que cela présente, ainsi que les précautions à prendre en cas de piscine trop pleine.

  • Guide traitement piscine

    Vous devez désinfecter correctement l’eau de votre piscine afin de la garder propre, saine et limpide. Pour cela, il existe différents produits de traitement au choix. Après le chlore, l’oxygène actif est le produit le plus prisé par les propriétaires de piscine pour traiter leur eau de baignade. En effet, celui-ci a un puissant effet désinfectant. Mais pour qu’il fasse son effet, ce produit chimique doit être correctement dosé. Un surdosage d’oxygène actif dans votre piscine peut présenter des risques.